© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

samedi 18 mars 2017

SOAPBOX N° 73, FEUILLET de L'UMBO, 2017 : À de Laurent ALBARRACIN, Poésie avec des images de Jean-Pierre PARAGGIO, LE RÉALGAR ÉDITIONS ◘ - ◘ LA PHRASE ERRANTE de Alain ROUSSEL, Poésie avec des peintures de Sandra SANSEVERINO, LE RÉALGAR ÉDITIONS ◘ - ◘ EXPOSITION Bruno MONTPIED, LYON ◘ - ◘ EXPOSITION León DIAZ-RONDA, BALMA





Jean-Pierre PARAGGIO
23 rue des Princes
31500 Toulouse

Toute correspondance :
jeanpierreparaggio // yahoo.fr

(A NOTER : afin de rendre l'e-mail actif,
le signe @ doit remplacer les signes / / )


Pour télécharger SOAPBOX N°73 afin d’en visionner l’intégralité ou pour l’imprimer sur support papier :

ICI (SOAPBOX 73 recto) et ICI (SOAPBOX 73 verso)

► et sur le SITE « LES MINUTES de l'UMBO », Accès autres SOAPBOX (depuis le N°1) → ICI



G A L E R I E S    DES   O E U V R E S


de Jean-Pierre Paraggio ici


◘ - ◘



◘    P A R U T I O N S  ◘

ÉDITIONS LE RÉALGAR


MARS 2017


CONTACT & COMMANDE

Le Réalgar
20 rue Blanqui
42000 Saint Étienne

mail : lerealgar / / gmail.com

(A NOTER : afin de rendre l'e-mail actif,
le signe @ doit remplacer les signes / / )




À de Laurent ALBARRACIN, Poésie avec des images de Jean-Pierre PARAGGIO, Collection L'Orpiment, LE RÉALGAR ÉDITIONS, mars 2017, 14 euros  Commande ici



«  À des riens on prend le pouls du monde

aux détails on voit son museau fouir

on le voit aller dans les moindres signes

on voit sa patte casser dans les tiges souvent

on entend le battement du lièvre

envahir son poignet, bosseler ses rives

et répandre à cet endroit fragile

la finesse de la peau et le dessin des choses »


Laurent Albarracin




◘ Laurent Albarracin → aller plus loin ici







° _ °





LA PHRASE ERRANTE de Alain ROUSSEL avec des peintures de Sandra SANSEVERINO, Collection L'Orpiment, LE RÉALGAR ÉDITIONS, mars 2017, 14 euros ► Commande ici


« Cela appelle, je ne sais pas d'où mais cela appelle, d'une voix sourde, lointaine, masquée, c'est peut-être une rumeur qui vient de l'océan, ramenée par les vagues sur ce rivage désert où je me tiens en alerte, sur le qui-vive et comme habité par la houle, une certaine façon de tanguer dans la langue et même un certain goût pour le naufrage, j'aime à imaginer que je dois ma survie à cette chose précaire et fragile, un morceau de bois déchiqueté, un mot brisé auquel je m'accroche dans la tempête, m'abandonnant ainsi à la dérive du Verbe comme il vient, balloté, emporté par la phrase...»

Alain Roussel


Alain Roussel → aller plus loin ici



◘ ◘ ◘ 




◘  E X P O S I T I O N S  ◘



~ Exposition de Bruno MONTPIED ~

"Les Solitaires" 

18 mars au 8 avril 2017
Galerie Dettinger-Mayer, 69002 LYON





Bruno Montpied, L'Insurgé, 2010



° _ °




~ Exposition de León DIAZ-RONDA ~


1 au 28 mars 2017
Galerie 21, 31130 BALMA



León Diaz-Ronda, peinture



◘ ◘ ◘




◘  P O É S I E  ◘  








ET AUSSI POÈME de Guy CABANEL... extrait de Au Féminin avec des dessins de Susana Wald, éditions Sonámbula, Montréal.  



C O N T A C T 

Jean-Pierre PARAGGIO
23 rue des Princes
31500 Toulouse

Toute correspondance :
jeanpierreparaggio // yahoo.fr

(A NOTER : afin de rendre l'e-mail actif,
le signe @ doit remplacer les signes / / )



mardi 28 février 2017

Marie MOREL, DE LA FEMMANIMALITÉ, avec 12 PHOTOGRAPHIES ORIGINALES, Avant-Voir de Claude ROFFAT, L'Œuf Sauvage Éditions




Marie MOREL, DE LA FEMMANIMALITÉ avec 12 PHOTOGRAPHIES ORIGINALES (dans un élégant étui), COLLECTION CHAMBRES NOIRES, Avant-Voir de Claude ROFFAT, L'Œuf Sauvage.



CORRESPONDANCE & COMMANDE

Claude Roffat 
1 bis, rue de Châteauredon
13001 MARSEILLE

Tél : 04 91 33 61 88


SITE L'Œuf Sauvage → ICI



°

De la Femmanimalité


Autoportraits ou non, nous ne savons rien de l'origine de ces photographies troublantes à bien des égards. Deux choses me frappent en les regardant. D'abord, l'absence de pornographie – mais c'est une évidence – et, beaucoup plus mystérieusement, l'absence aussi d'érotisme. Il y a pourtant bien une femme nue - Marie –, le corps offert à tous nos regards. Mais cette nudité n'appelle pas, ne provoque pas le désir. Loin des poncifs du genre, c'est une nudité toute animale – une pureté toute animale ai-je envie de dire -, qui nous est ainsi donnée à voir.

[…] De ces photographies se dégage une intense sensation de calme, de sérénité. De tendresse, d'amour aussi, visibles dans beaucoup de ces regards. Dans un monde de plus en plus hostile, de plus en plus violent, ces images nous parlent d'autres temps, d'autres lieux, comme le souvenir d'un impossible Paradis perdu.

Claude Roffat, extrait





De la Femmanimalité
Une des douze photographies  



Narrer nard de la Femmanimalité

Le moi fertilise la chair étendue sur sa flèche de lèvres tendres. Rocaille d'entracte, l'astrolabe poétique. Au cœur des ans : immatérielle nudité d'un chemin stylisé bouton confettis. La chambre de résurrection est un vautour calligramme mêlé à une Langue d'arrière-gorge qui ébranle l'amour en parlant. Le bestiaire distille la fille élue pour ses blancs de craie au cou. Nature aux passe-velours du signe. Quelque oiseau fort apparenté aux terres inconnues est un socle de l'univers. Un sein objectif, sans appât, est une prouesse debout.

Viens ! viens au sommet d'éveil à l'appel de la candeur !
Voilà mon lit où le renard caressé est la graine moussue du «qui suis-je ?» !
Être l'aurore sur le frisson du sexe simple me fait le plus plaisir !

Majestueuse et troublante œuvre d'une métamorphose nommée, la photographie une, en se développant sans épreuves jusqu'à la douzième, compose et pose la belle et fraîche quête de l'animal en fleur sur ses terres : la Femmanimalité dans l’Éther de la poésie animiste.*

© Isabelle Dalbe

* La poésie est animiste a dit Pierre Peuchmaurd.



°

A PROPOS de Marie MOREL


Peintre, éditrice


«Un peintre à part. Une œuvre intense, poétique, mystérieuse » Pierre Bourgeade

«Marie Morel est un des plus grands peintres vivants.» Pascal Quignard

Marie Morel se définit comme une artiste n'appartenant à aucun courant artistique. Sou œuvre  mêlant peinture, matériaux de récupération : plumes, rameaux, perles, bouts de papier, etc, ainsi que mots, phrases, est réalisée sur de grands formats. Ses thèmes : la nature (où l'oiseau est récurrent), la femme, la liberté, les faits de société (écologie, inégalités), l'amour, l'érotisme. Elle explore aussi l’art postal : enveloppes peintes ayant des destinataires, et ayant fait l'objet d'expositions.
Elle a écrit des ouvrages sur ses tableaux. Elle est illustratrice d'ouvrages d'écrivains et de poètes.
Éditrice de « Regard », petite revue d'art et de poésie.
Depuis 1977, très nombreuses expositions de Marie Morel en France et à l'international → plus ici

◘ SON ACTUALITÉ ARTISTIQUE : EXPOSITION de son œuvre "LES FEMMES DES SIÈCLES PASSÉS" du 3 AU 25 mars 2017 - VERNISSAGE : Vendredi 3 mars à partir de 19 heures, CENTRE D'ART BORIS BOJNEV, 04300 FORCALQUIER → ici



°

R A P P E L


Autres Publications de Marie Morel

à L'Œuf Sauvage



Lettres à Thomas, textes, dessins et peintures de Marie Morel, L'Œuf sauvage éditions Pleine Marge → ici



Marie Morel, Lettres à Thomas, L'Œuf sauvage - Couverture




Marie Morel, Lettres à Thomas, textes, dessins et peintures 





◘ « Les enveloppes de Marie Morel » par Claude Roffat, Revue L'Œuf Sauvage N° 1 ** ici



** La Revue L'Œuf sauvage (1991 à 2015) est une belle et luxueuse revue tournée vers l'art brut, singulier, hors les normes, les arts premiers, le surréalisme, la défense de créateurs contemporains.
Des expositions collectives ont réservé une belle consécration à L'Œuf sauvage :
. à la Halle Saint Pierre, Paris, en 1998
. à la galerie Alain Paire, Aix-en-Provence, en 2008
. à l'abbaye d'Auberive, en 2009 : ancienne abbaye cistercienne en Haute-Marne, réhabilitée et où a été ouvert un centre d'art contemporain, en 2006.

A l'occasion de cette dernière exposition : Parution d'une plaquette en hommage au travail et à la personne de Claude Roffat.

• N° 6 : Joel-Peter WITKIN par Claude ROFFAT → compte rendu ici
• N° 10 → compte rendu ici
• N° 11 → compte rendu ici
• N° 12 → compte rendu ici

Certains numéros sont toujours disponibles → ici


CORRESPONDANCE & COMMANDE

Claude Roffat 
1 bis, rue de Châteauredon
13001 MARSEILLE

Tél : 04 91 33 61 88

SITE L'Œuf Sauvage → ICI



lundi 20 février 2017

Laurent ALBARRACIN « La revanche des possibles », dessins d'Emmanuel Boussuge, Recoins, 2016 - ◘ - ◘ - Et CATALOGUE 2016 Recoins & Cie  : Frank FIAT ; Nicolas MITERAN ; François PUZENAT ; Fanny BUEB & Emmanuel BOUSSUGE ; Pascal LEFORESTIER ; Jean-Gilbert CAPIETTO ; Nicolas VIDALIN - ◘ - ◘ - Sirènes d'Auvergne... un vagabondage d'Emmanuel BOUSSUGE




Laurent ALBARRACIN « La revanche des possibles »,
sur quatre dessins d'Emmanuel BOUSSUGE, 
Recoins, 2016. 5 euros



COMMANDE ET CORRESPONDANCE

RECOINS,
10, Allée des Troènes,
63000 CLERMONT-FERRAND

Contacts : revuerecoins / / yahoo.fr

(A NOTER : afin de rendre l'e-mail actif,
le signe @ doit remplacer les signes / / )

◘ ACTUALITÉS : recoinsblog.wodpress.com ici

Règlement par chèque à l’ordre de RECOINS
En fonction du montant de la commande, frais de port :
- Commande jusqu’à 20 euros : + 3€
- Commande jusqu’à 50 euros : + 6€
- Commande de plus de 50 euros : offerts






~ Laurent ALBARRACIN ~


= SES PRÉCÉDENTES ACTUALITÉS ÉDITORIALES =


• Laurent ALBARRACIN, «LE GRAND CHOSIER», Éditions le Corridor bleu. Compte rendu → ici

• Laurent ALBARRACIN «CELA», Rougerie éditions, 2016. Extrait → ici



°

~ Emmanuel BOUSSUGE  ~


= SON ACTUALITÉ EN LIGNE =


Sirènes d'Auvergne... un vagabondage d'Emmanuel Boussuge.

Article avec des photographies d'E. Boussuge
paru sur le site «LE POIGNARD SUBTIL» de Bruno Montpied




Sirène se mirant dans un miroir, Bourges, Hôtel Lallemant.
Sirène classique et à une queue alors que les sirènes médiévales en ont deux, en général.
© Emmanuel Boussuge, crédit Photo

Emmanuel Boussuge, pour convoquer nos rêveries, nous ramène une collecte captivante de sirènes, celle-ci non uniforme mais riche en variantes.
Sirènes conformes à la tradition ornithomorphique ou non ; sirènes à une queue ou bicaudale ou même sans aucune nageoire, cette dernière incongrûment remplacée par une tête (de chien, de monstre ?) ; de sexe féminin ou masculin (alors appelées tritons) ; chauves ou couronnées ; celles aux têtes qui, carrément, ne sont plus que des masques ; etc.

«  […] On sait que la représentation du sujet n’a à peu près rien à voir avec une géographie maritime, lacustre ou fluviale (sans parler des sources réelles ou prétendues, ni des courants telluriques) ; non, les sirènes échouèrent d’abord là où l’imagination des sculpteurs médiévaux, les premiers à les produire en nombre, du moins sous nos latitudes, les plaça.
[…] leur forme est beaucoup plus variable qu’on ne l’imagine généralement, et c’est surtout vrai au moyen-âge qui a fourni l’essentiel de ma collecte. Deux de mes sirènes remontent à la figuration antique de la créature mythologique. Initialement, on le sait, il s’agissait d’êtres ailés, redoutables par leur chant, que seul Ulysse parmi ses compagnons, mais solidement attaché à son mât, put écouter sans périr. Grecs et Romains ne les représentaient jamais autrement qu’emplumées et avec des serres acérées et les sculpteurs romans de Saint-Hilaire-La-Croix ou de Brioude sont restés fidèles à la vieille tradition ornithomorphique. […] ».

© Emmanuel Boussuge, extrait → article complet ici


◘ _ ◘ _ ◘



C A T A L O G U E   2 0 1 6




Illustration © François Puzenat


«  Nous publions des textes illustrés sur des sujets oubliés, négligés ou confidentiels, au gré de nos emportements. Notre curiosité est ouverte à tous les domaines, mais nous négligeons délibérément les feux de l’actualité, attendant sans impatience qu’ils refroidissent, parfaitement insoucieux de rentrer dans la grande mêlée critique où se déciderait ce qui doit survivre ou non. Nous n’avons aucune prescription à fournir à nos lecteurs, mais des élans à partager, qui nous ont poussé vers des personnages admirables ou équivoques, selon le cas, et amené à visiter les thématiques les plus diverses. Qui veut bien nous suivre, prendra quelques voies de traverse ».

RECOINS & Cie, bureau éditorial




~ Nouveautés Livres ~



La revanche des possibles de Laurent Albarracin [ci-dessus].
Un texte de Laurent Albarracin sur des illustrations d’Emmanuel Boussuge.
12 pages, format 17 x 23 cm, 5.


Resaca par Frank Fiat. Resaca, est adapté d’une nouvelle d’Ambrose Bierce.
« C’est avec un regret sincère que nous observâmes, lors de la bataille de Stones River, qu’il avait un défaut fort désagréable et indigne d’un soldat : il faisait étalage de sa bravoure. »
Couverture couleur, 34 pages, format 17 x 23 cm, 10.


↨  ↨ 






~ Livres Toujours au Catalogue ~







Nicolas Miteran, Dimanches - quatre contes, avec 4 illustrations de Frank Fiat, Couverture par François Puzenat, 9€.

L'auteur, avec des phrases courtes au style efficace, impulse placidité et bonhomie à l'endroit de toutes ces vies nommées où le lecteur va son petit bonhomme de chemin sans se raconter d'histoire de change. Une dénivellation ouverte à l'ouvert soulève bientôt face et profil de son attente de l'épilogue. Que va libérer le conte ? C'est l'amer qui monte, roule ses dents acérées et s'accumule jusqu'à l'émergence du piège tendu par le narrateur. En effet, la fin rallumée par des indices cachés, que nul n'a pu voir venir, fait comme recommencer et repartir à zéro un récit, de fait soudainement démantelé. A l'éclairage de ces femmes et de ces hommes qui marchent vers l'échappée salvatrice, l'écho de la révélation d'une de leurs racines jusqu'alors invisible, en redistribuant les cartes, prend une place fraîche et subtile.

«  […] blottir son corps de jeune femme contre le sien, coller ses seins et son ventre contre son buste nu d'homme fatigué. […] ». Extrait, Une jeune femme.

« […] Le professeur la regardait secouer son ventre avec frénésie pour faire tourner le cerceau autour de ses hanches. Et son regard était celui d'un petit enfant émerveillé. […] ». Extrait, Chez les Joffre.

Les deux autres contes ont aussi fait des appels de pied aux halos de cette écriture.
© Isabelle Dalbe


°


Nicolas Miteran, After the Gold rush – trois nouvelles françaises, avec 4 illustrations de François Puzenat, 7€.

Lecture par Isabelle Dalbe → ici


↨ ↨   








Pascal Leforestier, Les 12 travaux d'Hercule, 12€.

Jean-Gilbert Capietto et Emmanuel Boussuge, A fleurets mouchetés, 6€.

Fanny Bueb et Emmanuel Boussuge, Matins vinaigre, 5€.

↨ ↨







Franck Fiat et Nicolas Vidalin, Psychologie du bonneteau, 9€.

↨ ↨



* * *

Musique

&

Curiosités




* * *

~ REVUE RECOINS ~


Arts, Belles Lettres et Rock'n Roll traduisent les intérêts manifestes de la revue Recoins : passionnante, originale, dense et colorée. Plus précisément, la publication « de textes illustrés sur des sujets oubliés, négligés ou confidentiels », « l'élan vers des personnages admirables ou équivoques », « des thématiques les plus diverses », « quelques voies de traverse » sont les lignes directrices de la rédaction de la revue.




• Revues RECOINS N°2 - 60 pages (6€) et N°3 - 72 pages  (7 €) → compte rendu ici

• Revues RECOINS N°4 - 92 pages et N°5 - 92 pages (10 € chaque Numéro) → compte rendu ici




COMMANDE ET CORRESPONDANCE

RECOINS
10, Allée des Troènes,
63000 CLERMONT-FERRAND

Contacts : revuerecoins / / yahoo.fr

(A NOTER : afin de rendre l'e-mail actif,
le signe @ doit remplacer les signes / / )

ACTUALITÉS : recoinsblog.wodpress.com  ici

Règlement par chèque à l’ordre de RECOINS
En fonction du montant de la commande, frais de port :
- Commande jusqu’à 20 euros : + 3€
- Commande jusqu’à 50 euros : + 6€
- Commande de plus de 50 euros : offerts