© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

dimanche 21 juin 2009

Le Cadran ligné, une collection de poésie de Laurent Albarracin



1ère série : 4 livres 
► Laurent Albarracin : Chaque horizon
Pierre Peuchmaurd : Le papier
Anne-Marie Beeckman La mémoire de l'eau
Christian Viguié : Des oiseaux


Le Cadran ligné LE MAYNE 19700 SAINT-CLEMENT

Chaque Ouvrage : 4 euros – La série de 4 livres : 15 euros – Chèque à l'ordre de Le Cadran ligné 

L I E N :
http://poezibao.typepad.com/poezibao/2009/05/le-cadran-lign%C3%A9-une-nouvelle-collection-de-po%C3%A9sie.html

Cliquez sur le lien ci-dessus : Entretien de Laurent Albarracin avec Florence TROCME, sur cette collection de poésie.



°°°


A l'heure du Cadran ligné

La séduisante Collection de poésie ' Le Cadran ligné ', conçue par le Poète Laurent Albarracin, réinvente, en l'aiguisant pour les regards, la mise au jour et à l'avenir du poème à l'unité. L'idée clairement lumineuse est celle d'un court poème - nûment puissant - d'un grand Poète, livré dans un livre convaincant.
' Le livre-poème ' pourrait être un long titre tranquille pour cet exact petit livre de facture exquise, à l'harmonie à la lettre : format délicieusement honnête pour la main, qualité du papier, présentation soignée avec en prime des pages recto verso pliées en un seul tenant, ainsi que l'on fait aussi les livres pour les bibliophiles. Les autres lecteurs pouvant décider de jouer à loisir du coupe-papier, ou pas, le poème même étant à la vue.
En tous coins : véritables petits livres d'atmosphère brandis en lieux d'heures pour nos bras. Chaque poème, dense à coeur, fait passer son souffle en nuances. Ses belles cartes tendues en éventail.


CHAQUE HORIZON / Laurent Albarracin - 1er livre de la 1ère série de la Collection -
Extrait choisi : « Nous sommes à chaque ligne des bâtisseurs d'aqueduc »
Une carte du lieu d'heures :
La vastitude à tout-va. Et suivre nos piliers. De l'un à l'autre. De l'autre à l'un.
Aux étapes du soleil, le rose - sur fond de feux continus - est un allié.
Au-delà de l'oiseau dans le ciel, le vertige continue sous la paupière. L'ardeur de la parole traverse ce monde.


LE PAPIER / Pierre Peuchmaurd- 2ème livre de la 1ère série de la Collection -
Extrait choisi : « La pluie applaudit à quatre tambours »
Une carte du lieu d'heures :
Leur course arrêtée : des enfants, leurs faces uniques chassées de la terre.
Parlent parlent parlent parlent, euphoriques, les lances des castagnettes.
Surpris par l'entaille, s'ajoutent - sans place au soleil- animaux et monde vivant.
Sans lèvres, ainsi parlent les lances des castagnettes. Euphoriques.


LA MEMOIRE DE L'EAU / Anne-Marie Beeckman- 3ème livre de la 1ère série de la Collection -
Extrait choisi - : « J'ai froid au coeur, de ton bison sanglant »
Une carte du lieu d'heures : Au tréfonds du coeur, en avant de soi, la chaleur happée.
Soudain regarder où se poser singulière. Voyager écume opaline de partout. D'entrée, une main sur la Royauté foisonnante à produire des chairs en apparitions. Danse son pouvoir. Le boucan d'une cuisse posé à la crête. Insaisissable corail, ont lieu des animaux sans murmures. Ces anges tout simples.


DES OISEAUX / Christian Viguié - 4ème livre de la 1ère série de la Collection -
Extrait choisi : « Des oiseaux qui savent se corrompre »
Une carte du lieu d'heures :
' se corrompre ' : ce(s) mot(s) mort(s) par le couteau du soleil s'en détache(nt) pour survivre par le surplus du souffle du poète. Moyen d'appel et d'appeau vers des oiseaux. Et moyen pour des oiseaux de pénétrer la matière en un tour censé facile et certain. Au reste, et sans légende, fil de vie des allures.


TEXTE Isabelle DALBE

1 commentaire: