© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

dimanche 21 mars 2010

Alice Massénat : poème à Pierre Peuchmaurd paru dans la revue Cahiers de l'Umbo N°12, Décembre 2009



Dessin de Georges-Henri Morin 
pour ' ALICES '
de Pierre Peuchmaurd, Editions de Surcroît

- ' Alice au noir ' - 1ère partie du recueil 
est dédiée à Alice Massénat





Poème de Alice Massénat 


                                                              à Pierre Peuchmaurd




Les larmes qui s'engouffrent au tréfonds de mes paumes
perdues
iconoclastes
incapables de lui dire cette mort qui se fait nôtre
Et quand tant de temps inexpirés s'enflamment
le baiser d'un torrent qui s'expatrie
violé


Je te lis
méditant de tes yeux les paupières
et à tout prendre le son
impossible de n'être qu'une affabulatrice
Ne plus te voir
ne plus t'entendre
aux tournants qui nous réunissent
vivants morts les jours le diront


Je te murmure
à la vie à l'homme
qui de ses gueulantes de ses lires je t'aime
et ne lui prendre ne serait-ce qu'une main
avec ces ongles en reflets tant d'espoir


Ces mots sont pour toi
ces calibres pleins d'osmose
du plus loin que tu respires
Ne pas pouvoir te toucher
vitriol en main
et revivre nos instants
une seule fois


A toi
l'homme d'une Pythie sanguinolente
le masque à clous
et à nous
le bonsoir qui chiale
d'un Paris qui cherche tant à s'extirper.


5 avril 2009, Cahiers de l'umbo


°



→ COMMANDE Cahiers de l'umbo  :

Jean-Pierre PARAGGIO
23 rue des Princes
31500 Toulouse




SITE Jean-Pierre PARAGGIO : → ICI





Prochain article consacré à Alice Massénat « . . . Alice, qui est un grand poète . . . » Pierre Peuchmaurd 1991, Colibris et princesses – L'Escampette Editions


Pour accès aux commentaires du livre de Alice Massénat 'Ci-Gît l'armoise' - Editions Simili Sky → ICI





Sur ce blog : Hommage permanent à Pierre Peuchmaurd (photos et bibliographie) → ici





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire