© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

jeudi 8 juillet 2010

REVUE L'OR AUX 13 ILES – N° 1 - 2010





Couverture : collage Jean-Christophe BELOTTI
 Poète et collagiste


20 euros (18 + 2 port) – Revue de 110 pages

ADRESSE : L'Or aux 13 îles, Jean-Christophe BELOTTI 7, rue de la Houzelle 77250 Veneux-les-Sablons



Une superbe revue avec des escales visuelles sur le fil du haut vol. Les désirs de notre regard y vont vivants à la claire-douce complice. On ne peut qu'aimer de forte envie cette belle revue - en couleurs & noir et blanc - et au plus vif d'encre que ne perdent pas de vue les voix des divers auteurs y contribuant ( tous poètes et / ou peintres, dessinateurs, collagistes, photographes, créateurs d'objets, cinéastes - rigoureux et exigeants dans leurs disciplines respectives -). Des articles aux thèmes qui nous interpellent ( La morale d'une fable noire; Des gants en peau de gifle I & II) sont de grande qualité. Des chroniques nous dirigent vers de séduisantes découvertes ( Maison hantée : disque ) ou redécouvertes ( Histoire du Moyen Âge : recueil poétique ).
Au fil des pages sont remarqués et appréciés les plaisants collages fondus à visions de Jean-Christophe BELOTTI, les tableaux d'un insolite radieux de Jean TERROSSIAN, les saisissantes boîtes - dont 'L'Embarquement pour Cythère '- de Josette EXANDIER.
Les photographies de Bruno MONTPIED et cartes postales collectées par ses soins, ensemble versé à son dossier consacré aux rochers et bois sculptés de l'abbé Fouré, nous projettent - comme in situ - au coeur de cette oeuvre unique autant déroutante que captivante, sculptée sur une falaise dominant la mer à Rothéneuf, petite station balnéaire de la côte malouine.



°

En déroulant le sommaire :


Ouverture de Jean-Christophe BELOTTI - ' Où le rêve trébuche sur sa réalité ' :


« . . . Toute l'ambition de la revue L'Or aux 13 îles prend sa source dans la possibilité qu'a notre esprit de se délier et de s'écarter du donné le moins exaltant, de tendre à ce dernier le miroir d'une liberté renouvelée tout en se libérant lui-même des signes figés que lui sert la seule fatigue du monde. Il s'agit de faire valoir cette liberté pour elle-même, et de donner à voir les résultats – toujours provisoires – de son action et de ce jeu sans fin ( . . . ) il n'y a rien, il n'y a jamais rien eu, il n'y aura jamais rien hors les chemins de l'écart; et j'appelle onirocide aussi bien ce qui restreint l'action de la vie que ce qui, tout en croyant la défendre, ne l'amplifie pas »



► Bertrand SCHMITT ' La morale d'une fable noire ' : article à l'appui du film – noir et sombre - ' Démence' du cinéaste surréaliste tchèque Jan Svankmajer. Film que ce dernier a voulu comme « un film d'horreur philosophique ».


-Des gants en peau de gifle I & II :
► Jean-Pierre GUILLON : 
I : Sade, la honte 

► Jorge CAMACHO, Alain GRUGER, Bernard ROGER :
II : Nadja trahie 

► Roger RENAUD répond à huit questions de François-René SIMON :
Une passionnante enquête sur l'exaltation. 

UNE des Questions en amorce du sujet : Pouvez-vous vivre sans vous exalter ?

► Jean TERROSSIANpeintre surréaliste : 15 miroirs de nuit tournés vers Jean Terrossian.
Un formidable et communicatif jeu collectif imaginé par J-C BELOTTI, et ayant pour cibles les toiles énigmatiques de ce peintre.

« Rien ne fait sens, tout y contribue » nous dit J. Terrossian

Quinze de ses toiles ont été regardées par Quinze joueurs, avec pour règles du jeu imposées par J.C Belotti : « une recommandation : tenter d'interpréter tous les éléments de l'image, et de faire voir dans un texte les relations vues, aperçues, découvertes entre eux; un ''interdit'' : le texte-hommage au lyrisme gratuit, applicable à n'importe quelle peinture; un impératif : ne jamais quitter des yeux la rive des éléments représentés. »

LES QUINZE JOUEURS :

Guy GIRARD
Georges-Henri MORIN
Pierre PEUCHMAURD
Anne-Marie BEECKMAN
Manuel ANCEAU
Gilles BOUNOURE
Michel ZIMBACCA
Joël GAYRAUD
Martin STEJSKAL
Robert GUYON
Alain-Pierre PILLET
Laurent ALBARRACIN
Bertrand SCHMITT
Marie-Dominique MASSONI
François-René SIMON

Un pur bonheur de lire leurs textes et d'approcher, au plus précis, la finesse et l'originalité du regard porté par chaque auteur sur une toile de Jean Terrossian. Parce que l'énigme n'appelle pas le silence, l'interprétation est au milieu. Ces 15 regardeurs la posent à l'eau claire.



LA TOILE 7 : ' La fin première ' de Jean TERROSSIAN

LE JOUEUR / REGARDEUR : Michel ZIMBACCA 
(Son interprétation est à découvrir dans la revue)


► Maison hantée (disque d'Alexandre PIERREPONT & MIKE LADD) : chronique de Malo-Auguste de Coëtquen

► Histoire du Moyen Âge : Poème de Pierre PEUCHMAURD & Dessin de Georges-Henri MORIN

► Le captivant DOSSIER ' LES BOIS SCULPTES DE L'abbé Fouré ' par Bruno MONTPIED avec une introduction, des documents rares dont le Guide du musée de l'ermite de Rothéneuf, illustré de cartes postales d'époque, et une petite bibliographie.

Il faut saluer le remarquable travail de recherche de Bruno Montpied. Ce dernier, passionné par les singuliers de l'art a, durant des années, amassé une somme de documents précieux pour partir à la recherche de cet étrange créateur, l'abbé Fouré (1839-1910).

« A la fois visionnaire et primitiviste dans son expression, l'oeuvre a été qualifiée de chef-d'oeuvre de l'art brut ou de l'art naïf selon les époques . . . » B.M

I.Dalbe



1 commentaire:

  1. pour ceux et celles qui s'intéressent à Bernard Roger et Jorge Camacho, dans leurs rapports avec le surréalisme, l'alchimie et la franc-maçonnerie, je vous invite à visiter mon blog à l'adresse suivante:

    davidnadeau.blogspot.com

    RépondreSupprimer