© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

jeudi 5 août 2010

'Le recours aux mots' Maya Mémin – Editions WIGWAM – et les créations d'une grande artiste du monde lisible


Maya Mémin, artiste graveur, compte à son actif de nombreuses expositions personnelles et collectives, ces dernières tant en France qu'à l'étranger (Chine, Espagne, Pologne).
En 2007, elle a participé au Festival du PEU à Bonson – Alpes-Maritimes, qui accueille des artistes de haut niveau reconnus au plan national ou international. 

L I E N :
http://www.festivaldupeu.org/all/artistesdupeu/artistesdupeu.html


°






















Le recours aux mots, Maya Mémin – Editions WIGWAM – Collection ' Ecrits d'artiste '- Avec une gravure sur isobares réalisée par Maya Mémin 
L I E N : Editions WIGWAM
Maya Ménin, artiste graveur sur supports zinc et papier, nous parle de son travail avec des mots simples, sans enclos : des mots d'action. « Tout passe par ma presse à gravure. C'est devenu mon outil d'expression. Que la mécanique remplace le pinceau me satisfait pleinement. »; « Je n'oublie pas le rôle du papier. C'est à la réflexion mon matériau (. . . ). Le papier crée lui aussi la lumière (. . . ) ». Le ciel de Maya Ménin brûle, toujours odorant, de ses années passées à Phnom-Penh « La feuille d'or est souvent présente dans mes travaux. (. . . ) à Phnom-Penh, là-bas elle participe d'un rituel : la journée ne peut commencer qu'après avoir salué l'autel des ancêtres par le truchement de baguettes d'encens et de feuilles d'or griffonnées de messages et puis brûlées (. . . ) ». Le précieux des monochromes qui prend et fait son jour à Marrakech, au souk chez les teinturiers avec les rues remplies de bannières, la retient et la fascine « à 10 heures ils commencent par le bleu, puis le vert et le violet. A midi le jaune surgit, perturbant le violet. Puis c'est au tour du rouge . . . On termine par le noir »; « Evidence des monochromes. Ce que j'essaie aussi d'atteindre dans l'élaboration de mes propres bannières ».
« Etre sensible au monde, oui (. . . ) ». « Etre ici, les pieds dans la terre et la tête dans le ciel, comme un grain de riz » suffit à Maya Mémin.

I. Dalbe




° 


Les créations d'une grande artiste adonnée au monde lisible


L I E N : pour la visite du beau site de Maya Mémin – Outre les oeuvres, est à voir la presse dont la roue est si haute qu'il a fallu pour qu'elle tourne faire un trou dans le plafond -


« Le point de départ de Maya Mémin est la gravure. Ceci lui a assuré la fidélité de beaucoup d'amateurs, et de nombreux bibliophiles auxquels se sont très vite joints poètes et écrivains délicats. Tous sont fascinés par ses travaux sur la vibration des encres, des noirs les plus intenses aux plus impalpables, et plus inattendu lorsqu'on prononce le mot '' gravure '', des couleurs qu'elle traite en grands à-plats, qu'elle superpose au gré d'une harmonie qu'elle sait faire naître de la rencontre de tel ou tel matériau, du plus monumental morceau de zinc à la plus fine feuille d'arbre ou plume, qu'elle recueille et confronte, sur sa presse, aux encres et au papier. » Sylvie Blottière-Derrien

°


« Nous sommes devant une oeuvre charnelle gonflée d'impulsions. Lisibilité du monde offert par le truchement d'une presse et la grâce d'un artiste » Danielle Robert-Guédon :

Papiers faits main : D'Asie « elle a rapporté la particulière sensibilité à la lumière, le goût du papier, de sa matière. » D. Robert-Guédon

Zincs de toit : tombées sous l'effet du vent ou de l'usure du temps « les gouttières, chatières ou toitures, disjointées, désarticulées et aplanies, deviennent les matrices d'un unique passage sous la presse. Mises à plat sur papier, leur volume nous paraît étrangement restitué. Elles nous évoquent un édifice. Maison, temple, pierre tombale : en mémoire de ce qu'elles ont été. » Loic Hervé

Casaques jetables : Maya Mémin « a rencontré, le mot n'est pas déplacé un '' presque papier '', le non-tissé des blouses stériles en usage dans les hôpitaux ( . . .), s'en ai saisi pour bien évidemment les transfigurer sur sa presse, où grâce à de subtiles dispositions, à des passages bien calculés, elle les a '' encrées '' pour en faire de somptueux vêtements, chasubles ou dalmatiques, apprêtées pour de mystérieuses fêtes, vêtures gracieuses ou icônes d'un culte dont on aimerait être le fidèle, ou mieux encore le desservant, afin de pouvoir s'en parer pour une métamorphose indicible. » S.Blottière-Derrien






















Casaque jetable (2000) – Photo de P. Gaigneux


Installations – Réalisme magique- Labyrinthe visible, invisible- Manière de vivre le temps, le lieu -
« Toute une partie de son travail ne peut s'épanouir qu'aux dimensions de l'oriflamme ou de la bannière dont elle peaufine savamment la présentation. » S. Blottière-Derrien


« (. . . ) les bannières tendues suggèrent le jeu de la déambulation. Des bannières que l'on compulse comme des livres dont le dos serait la bande étroite plus foncée ou plus claire rythmant le cercle chromatique. (. . . ) Papiers nobles ou papiers d'emballage, peu importe, pourvu qu'ils puissent se dérouler sans souci des distances. » D. Robert-Guédon 









MJC du grand Cordel Rennes – 1999 'Gamme pantone'



La couleur et les couleurs : « (. . . ) si le noir était un hommage à Richard Serra, les couleurs aujourd'hui révèlent l'admiration pour Mark Rothko. (. . . ). Le monochrome n'est pas pour elle un concept abstrait, il surgit des souks de Marrakech où les teinturiers étendent leurs tissus, tout comme d'un port d'orient où claquent des voiles ». D. Robert-Guédon


Estampage : à la faveur d'une année en Chine (2002)
« Privée de ma presse à gravure, j'estampe les plaques d'égouts du campus où nous vivons » - Inventaire terre-à-terre- Maya Mémin


Expositions : « L'appropriation de l'espace fait partie de l'art de Maya ( . . . ) » G. Prémel

L I E N : accès aux expositions

http://maya-memin.com/OEUVRES/livres.html



Maya Mémin, Edition : « (. . . ) poser la couleur et la couleur, dans le cousinage des mots et des métaphores . . . la proximité des lettres et des mots avec la couleur crée une lumière seconde » Yves Bergeret
Collaboration de Maya Mémin avec des poètes et écrivains pour illustrer leurs textes. Sous forme de livres uniques ou de livres d'artistes (avec gravures imprimées) 
















'En route vers l'orient' - Collection Césure – livre d'art avec des poèmes de Jacques JOSSE illustrés par Maya MEMIN

L I EN : pour visualiser le travail de Maya Mémin pour ce livre

°


L I E N : pour accès aux photos des livres d'autres grands auteurs.


I. Dalbe



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire