© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

mardi 26 octobre 2010

REVUE L'IMPROMPTU N°0 en suite des CAHIERS DE L'UMBO N°12 - Collection de l'Umbo



Couverture du Cahier ERRATA 

Encre et aquarelle de Bruno MONTPIED
'' Champ de bataille du rêve''


ERRATA est un supplément des CAHIERS DE L'UMBO N° 12 avec, à son sommaire, des poèmes et textes :


-'' La MOROCOSMIE ou De la folie, vanité, et inconstance du Monde'' de Joseph du CHESNE (1544-1609) poète, médecin et chimiste, calviniste et paracelsien, conseiller d'Henri IV et ami de Du Bartas.

-'' NOTICE '' de Olivier HERVY
« Chaque jour, le mendiant devant la boulangerie a droit à son pain au chocolat et à sa baguette, pourtant cela ne lui donne pas l'idée de s'asseoir plutôt près de la bijouterie. »


-'' jubilants à enfreindre, écrivants à éteindre '' Alain LE SAUX

« Dégingandé sur ses longues jambes vigoureuses, il a des yeux de mer soupçonnée de gris-vert. »


- '' ODE AUX MIROIRS ET AUX ALOUETTES '' Roberto SAN GEROTEO

« J'ai vu le temps passer dans tes yeux (. . .) »


L I E N : pour accès au sommaire des CAHIERS DE L'UMBO N°12 (dessin de couverture par Emmanuel BOUSSUGE) – voir PHOTO de la revue dans bande latérale du BLOG

L I E N : pour accès au poème de Alice Massénat dédié à Pierre Peuchmaurd, paru dans les CAHIERS DE L'UMBO N°12


°

Le supplément ERRATA, associé aux CAHIERS DE L'UMBO N° 12, marque la fin de parution de ces Cahiers.



Les Editions de l'UMBO annoncent la parution d'un nouveau bulletin '' L'IMPROMPTU '' lancé avec le numéro zéro. 


En un très joli mot : 
« L'IMPROMPTU est un bruit qui se dissipe. »

Ce bulletin-revue, animé par Jean-Pierre PARAGGIO, reste dans la veine des Cahiers de L'Umbo, de conception très soignée, et qui, au fil des parutions, présentaient parfois des auteurs méconnus tel Joseph du Chesne (poésie protestante dont la forme : le huitain / octonaire connut un phénomène de mode dans le milieu intellectuel genevois de la fin du XVIème siècle), mais surtout d'actuels noms remarquables de la poésie : Pierre Peuchmaurd, Louis-François Delisse, Guy Cabanel, Antonio Gamoneda, Jean-Yves Bériou, Laurent Albarracin, Georges-Henri Morin, Joël Gayraud, Alice Massénat, Anne Marbrun, Anne-Marie Beeckman et beaucoup d'autres. D'ores et déjà, le N° Zéro compte la présence de certains de ces poètes. Est également maintenue l'heureuse contribution des illustrateurs (peintures, encres, dessins, collages, graphites, photos).



4ème de couverture : 
un texte merveilleusement plaisant 
de Pierre PEUCHMAURD


« STOP _ MONSTRE ATTEND TEMPS MEILLEURS _ STOP _ OU PIRES _ STOP _ AVANT-GUERRE _ STOP _ ICI MAINTENANT _ STOP _ URGENT FREINER _ STOP _ PATTES DE VELOURS _ STOP _ CROCS DE CRISTAL _ STOP _ LIRE L'OR DANS L'AIR _ STOP _ (. . . ) » Extraits - Le La, Genève, 1979


(la suite du texte est à découvrir dans ce N° 0)



Au sommaire de ce numéro zéro :


► ART ◄


Philippe LEMAIRE, Collage ' Sans titre '

Emmanuel BOUSSUGE, DESSIN ' Le portrait de Neil '


► D'après Hans SYLVESTER, Photo Manipulée  ' La Tribu de l'OMO (Ethiopie) '



► Barthélémy SCHWARTZ, Dessins avec Textes-Légendes



► Jacques FERRANDINI, Photo 





► POEMES ET TEXTES ◄


► Pierre PEUCHMAURD ' Pour avoir respiré . . . ' - Poème 2008  -Extrait ' L'Ivre mort de lierre ' - Pierre Mainard Editeur

► Roberto SAN GEROTEO' FRUITS ET LEGUMES ' - Poème 2009 

► Alain LE SAUX ' IL FAIT UN TEMPS ' 
« Il fait un temps à épeler la vipère sur son midi de pierre » - Extraits – Editions S'emmêler – 2009 

► Louis-François DELISSE  ' MORT ET VIF ' - Poème 2009 

► Jean-Yves BERIOU ' LE VENIN LE CERFEUIL ' - chansonnette – - Extrait de 'L'EMPORTEMENT DES CHOSES ' Editions L'Escampette - 2010

► Laurent ALBARRACIN article commentant avec une précision rigoureuse et finesse le livre, ci-dessus, de Jean-Yves Bériou :

« Avec Jean-Yves Bériou, et comme l'indique le titre merveilleusement choisi de ce recueil, on est tout de suite devant une colère mélancolique, une furie guerrière qui serait également lasse, désespérée. On est tout de suite dans l'observation (désillusionnée mais non pas froide) de ce que les choses laissées à elles-mêmes se livrent à leur part de violence, de destruction [. . .]. 

Il y a chez Jean-Yves Bériou, en même temps qu'une colère, une grande attirance pour la transparence, pour l'écoulement des choses. Ne rien tenter de retenir du cours du monde, c'est l'accompagner au mieux, et c'est se tenir au plus près de son évidence, alors même que celle-ci est violente, aveugle, itérative, qu'elle se superpose au monde comme monde plus pur, barbare et royal, un monde en proie à ses démons – mais à ses démons extérieurs, si l'on peut dire :
'' D'ailleurs, la mort franchit le cours d'eau, comme une ourse-affolée, le miel brûlant du désir sur la gueule, sur la vulve de fleur en larmes. J'imagine l'ourse, le désir, le miel, la vulve, la fleur, les larmes, la couleur noire, j'imagine encore l'oeil et son odeur, mais je n'imagine pas la mort '' (p. 17)

Etonnante ourse de la mort qui est une course haletante, éperdue au point d'y perdre sa première consonne, sans doute afin de mieux s'incarner. Ce n'est en effet pas la mort qui peut s'imaginer (elle n'existe pas) ni même sa course par le monde, trop abstraite encore, mais seulement « l'ourse-affolée » de la mort avec tous ses attributs sexuels et dévorateurs. Etonnante image qui procède de l'accélération poétique, où le glissement hyperbolique (du passage de la mort à sa course) et l'énucléation d'une lettre (de course à ourse) opèrent ce qu'il faut bien appeler une vision. Ils ne sont pas si nombreux les poètes d'aujourd'hui capables de visions et assurément Jean-Yves Bériou en est un. Visions qui se déploieront en des images à la fois grandioses et extrêmement fines, qui donneront par exemple à voir [. . .] '' l'acide tête d'un oiseau ''(p. 63) [. . .] » - Extraits de l'article de L.A


Laurent Albarracin tient son excellente chronique de poésie à l'adresse :

Remarquable poète, quelques-uns de ses propres textes, sont aussi en ligne ici : http://pierre.campion2.free.fr/calbarracin.htm


°

CONTACT : pour se procurer L'IMPROMPTU N° 1 – Collection de l'Umbo -

SOMMAIRE : Louis-François Delisse ~ Miguel de Carvalho ~ Stéphane Maignan ~ Rik Lina~ Anne-Marie Beeckman ~ Georges-Henri Morin ~ Alice Massénat~ Marcel Miracle ~ Stanislas Rodansky ~ Laurent Albarracin~ Pierre Peuchmaurd ~ Jean Durançon ~ Ludwig Zeller~ Roberto San Geroteo ~ Philippe Lemaire ~ Jean-Paul Martino ~ etc.



L'impromptu - numéro un, décembre 2010 – Bulletin de L'umbo
• l'exemplaire : 5 euros
• soutien : 15 euros
(Port inclus)
→ COMMANDE ET TOUTE CORRESPONDANCE :
Jean-Pierre PARAGGIO, 23 rue des Princes 31500 Toulouse


L I E N du site de Jean-Pierre PARAGGIO → ici 


°



A NOTER : la parution en Octobre 2010 de 'CLAIRIERE DU REVE' de Joël GAYRAUD avec des illustrations de Jean-Pierre PARAGGIO dans la collection de l'Umbo - 14 EUROS PORT COMPRIS - CONTACT ci-dessus -
L I E N : pour accès à mon article
http://isabelledalbe.blogspot.com/2010/10/clairiere-du-reve-joel-gayraud.html




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire