© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

vendredi 28 janvier 2011

L'IMPROMPTU Numéro un - Bulletin de L'UMBO – POESIE ET ART



Vignette de la couverture 
l'Impromptu numéro un

L'impromptu - numéro un, 2010 – Bulletin de L'umbo
• l'exemplaire : 5 euros
• soutien : 15 euros
(Port inclus)
→ COMMANDE ET TOUTE CORRESPONDANCE :
Jean-Pierre PARAGGIO, 23 rue des Princes 31500 Toulouse
jeanpierreparaggio@yahoo.fr

Site de Jean-Pierre Paraggio → ici




En un très joli mot :


« L'impromptu est un bruit qui se dissipe. »

Ce bulletin-revue, animé par Jean-Pierre PARAGGIO, reste dans la veine des Cahiers de L'Umbo, de conception très soignée, et qui, au fil des parutions, présentaient parfois des auteurs méconnus, mais surtout d'actuels noms remarquables de la poésie. Est également maintenue l'heureuse contribution des illustrateurs (peintures, encres, dessins, collages, graphites, photos).





Au Sommaire de ce numéro un :



► OEUVRES ARTISTIQUES ◄


► Ludwig ZELLER : collage

► Rik LINA : encres dont ' The Beauty and the beast '

► Miguel de CARAVALHO : collage ' A cidade dos '

► Jean-Pierre PARAGGIO : encre et image

► Marcel MIRACLE : encre ' Echiquier 4 '

► Philippe LEMAIRE : collage ' Sans titre '

► Georges-Henri Morin : encre ' Mais aussi frappé d'ostracisme '




► POEMES ET TEXTES - extraits ci-dessous - : ◄


► Jean Durançon ' Preuves '

« [. . .] La photographie, déjà.
La photographie, déjà, existait.
Reflet et masse.
Μiroir. Narcisse.
Narcisses en pagaille.
O Baudelaire !
Narcisses même quand ils regardent autre chose.
Narcisses d'eux-mêmes à l'échelle du monde.
[. . .] Le cinéma a fait image de ce qui n'était pas image.
Le cinéma a accompli la métamorphose – kafkaïenne.
Le monde n'est plus le monde.
Il est reflet de son reflet [. . .] »



► Roberto San Geroteo

« Il faudrait faire prendre l'air à la mémoire
[. . .] Pour refaire du vide
où reviendraient boire et trembler des mains et des
lèvres
que nous n'aurions jamais dû oublier [. . .] »



► Stanislas Rodanski

« Ecoutez comme c'est noir la parole

des prophètes noir plus que noir le

couvercle du temps [. . .] »




► Louis-François Delisse : haïku

« Le songe poussait la neige

[. . .] »



Encre Georges-Henri Morin 
'Mais aussi frappé d'ostracisme '




► Pierre PEUCHMAURD ( plusieurs poèmes )


Cette poussière

A part des roses
et les maudire
- qu'elles soient maudites -
à part cracher des lunes
regarder l'herbe et le ciment
et le ciel vide
puisqu'il n'y a pas la mer
A part attendre encore
qu'est-ce qu'on fait
sur ta tombe

*

Mais l'esclave
quand il touche le nuage
quand il boit la poussière
sur les lèvres maîtresses
mais l'esclave
la parole infinie
qu'il murmure la bouche vide



Encre de Jean-Pierre PARAGGIO



► Alice Massénat

Le tort dû de raison
l'effarouchée de sa sempiternelle étournelle
qui s'en vint
le bris d'escarmouche au râle
Elle criait partout et ailleurs encore la vierge
à bras-le-corps
à qui s'en fallait
à qui s'en triturait le camphre

Et tandis que de bras rien ne désemplit
l'espiègle s'amouracha d'une verve aux disqualifiés d'outre-tombe
Les trous furent effarants
rien ne retentit plus
qu'une retraite au bazar
la vive insufflée au bouledogue de mes rues

Incrédule le mot s'étouffa de misère
la vie de ces râles s'escarpe d'un sommeil salace
et plus personne ne put revenir
sinon une mort assidue

Ces souvenirs qui se battent
ces palabres d'adolescent
au quotidien plus qu'exégèse
Dire une douleur impopulaire
l'arthrite triturée de lassitude au désarroi
et pas un qui irait jusqu'au parcours de mes doigts

Pourquoi se battre ici ou ailleurs
quels bras s'extirperaient
du plus loin de la vie
Me taire
et si de silence je m'accoutume
le reste sera peut-être enfin moins mors.



► Anne-Marie BEECKMAN ' LA FILLE DE L'AIR '

« Je suis venue par l'oeil du cyclone [. . .]  / Me voici, l'os téméraire et la chair au porteur. Je pose sur vos cils un doigt délicat que j'abrège / Je coiffe sur le fil la chimère / [. . .] J'ai dû souffler cent fois sur le berceau des plumes : le miroir a rompu ses amarres [. . .]  / Je m'incline, soulève, ramasse de mes jupes la poussière du vent. »



► Jean-Paul MARTINO :

« Ils ont des odeurs de vieilles lanternes
Avec ce certain balancement dans la marche
Ils ont des masques de naufrageurs à s'y méprendre
Naufragés ou naufrageurs à l'intérieur des terres
Avides de glucose ne connaissant que le coca-cola [. . .]  »



Rik LINA ' The Beauty and the beast '




 ► Laurent ALBARRACIN


MONSTRE


Cet ogre-là préfère les bonbons aux filles.
Il ferait du mal à une mouche.

Ses jambes ferment encore ses bras
et la boîte de son corps.

Sa tête n'est sortie du ventre
que pour en dévorer le sucre.

Il y a encore du sucre sur son visage
qu'il tord pour crier
quand le pouce de la lumière
appuie sous les sourcils.

Il est seul à caresser
les douces vertèbres de l'argile.

Amoureux d'un ciel à barbe
il fume avec son vagin la nuit.


°


L I E N : Sommaire L'impromptu numéro zéro → ici


Site de Jean-Pierre PARAGGIO → ici 




°°°



Titres toujours disponibles 
dans la COLLECTION DE L'UMBO :




► Louis-François Delisse ' 14 nouvelles Notes d'hôtel ' - 2005


Juan Larrea ' Extraits et Fragments ' - Traductions de l'espagnol par Christine Monot, ou écrits en français par l'auteur - 2005

Jean-Yves Bériou 'Le Petit caillou de la mort dans la chaussure du maître de rien ', poèmes - 2006 – 4 euros

Anonyme (Barcelone) ' Centiloque de l'hétéronome ', traduit de l'espagnol par Martine Joulia, Cuadernos del umbo n°5 - 2008


► Vieil Irlandais, IXè au XIIè siècle, versions par Jean-Yves Bériou ' Le Merle, le chat blanc, les phoques et l'ombre d'Aéd ' - 2008


► Jean-Yves Bériou ' Moi, l'iguane '




( grands formats )
sur conquéror

Pierre Peuchmaurd 'Fragments de cerf ', poème illustré par Jean-Pierre Paraggio - 2007 – 15 euros 

Anne-Marie Beeckman 'Je serai africaine', poème sur des images de Jean-Pierre Paraggio - 2008 – 13 euros

Pierre Peuchmaurd 'La Nature chez elle' poèmes sur des images de Jean-Pierre Paraggio – 2008 – 15 euros
L I E N : Commentaire et image → ici 

Alexandre Pierrepont 'Lune à lune' poème, images du désert – 2009 – 13 euros

Joël Gayraud 'Clairière du rêve', poème avec illustrations de Jean-Pierre Paraggio - 2010 - 14 euros
L I E N : Commentaire et image → ici

Laurent Albarracin 'Le déluge ambigu', poèmes avec illustrations de Jean-Pierre Paraggio - 2010 - 15 euros
L I E N : Commentaire et image → ici

Louis-François Delisse 'Mélange funéraire', poèmes avec images de Jean-Pierre Paraggio - 2010 - 12 euros
L I E N : Commentaire et image → ici


°°°


L I E N : Sommaire l'Impromptu numéro deux → ici




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire