© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

jeudi 10 février 2011

Louis-François DELISSE ' MELANGE FUNERAIRE' – Collection de l'UMBO




Image de Jean-Pierre Paraggio 
Mélange funéraire
 Collection de l'UMBO


Louis-François DELISSE ' Mélange funéraire ', avec des images de Jean-Pierre PARAGGIO – Collection de l'Umbo - 12 pages sur conquéror
→  12 euros port compris 

Commande à l'ordre de : 
Jean-Pierre PARAGGIO 23 rue des Princes 31500 Toulouse


SITE de Jean-Pierre PARAGGIO → ici




Image de Jean-Pierre Paraggio 
 Mélange funéraire
 Collection de l'UMBO


Un mélange d'auteurs :

    ♦ Al Moktari El Magrebi (traduit par L-F Delisse)
    ♦ Lulu
    ♦ Apollinaire      
    ♦ Auteur(s) anonyme(s) d'un chant profond gitan
    ♦ Louis-François Delisse

se parlent à eux-mêmes ou parlent à leurs morts, ou des morts. Il s'agit de bien parler et de parler efficacement pour s'éloigner de l'implacable importunité '' du mourir à son heure '' - toujours arbitraire.

Ainsi palpite, en se donnant de l'air, un mélange de poèmes :

-les uns adressés à soi-même, sans dommages, pour dire avoir en vue, un jour, la ligne de flottaison de sa propre mort.

Un jour je m'en irai
de mes jours avec ma peau
pour barque
et pour mâts mes os
la voile de mon sang
sur ma bouche

C'est d'amarres détachées
de cordages rompus
de poitrines caressées
puis perdues
que naviguent et coulent
la mer et les marins.

Alméria, commencé en 1959 – Louis-François Delisse

-les autres à l'adresse des morts, en hommages, pour leur dire ''notre'' énergique regard vers leur infinie présence flottant claire, clairement.

 
L'enterrement de Chauffour


funérailles
de moi de vous

j'en descends
l'échelle où
le coq se sauvait

j'en monte
le corbillard
de larmes et
de beaux corbeaux

funérailles
avec crêpe
soulevé de vent
et rabattu

mes yeux coulent
de côté enterrez
moi ce talus
cette foule à genoux

mais pas cet
enfant torride
et beau ni cet
accès secret au

souterrain où
Myrddin flottera
longtemps encore
ses douces louves
sous la ronde tour

29-09-2010 Louis-François Delisse

Ce superbe texte mouvant et émouvant pour « cet enfant torride et beau » enterre la hiérarchie des temps, en toutes pensées actives solidement ancrées dans l'ample lit de vie.

I. Dalbe

°

Pierre Peuchmaurd (1948-2009) poète et éditeur des éditions Myrddin, et l'un de nos plus grands poètes actuels de langue française, dédicataire de ce poème radiant, nous rappelle :

« Tout ce qui s'avère impossible devient peu à peu indifférent », dit Maurice Blanchard
et Juan Larrea :
«  On ne peut plus s'égarer, l'impossible devient tout doucement inévitable »
C'est dans le faible intervalle séparant ces deux révélations que nous devons creuser dans la vie notre lit de mort, dans la mort notre lit de vie. » Pierre Peuchmaurd - Le pied à l'encrier

°

Louis-François DELISSE est un poète majeur dont l'oeuvre a été connue autant que reconnue, depuis longtemps, des plus avisés : de René Char à Henri Michaux, en passant par Raymond Queneau, et l'éditeur Guy Lévis Mano, pour ne citer que quelques noms.

► Les principaux recueils de Louis-François DELISSE : où se les procurer ? → 
L I E N ici 



► Un extrait de la préface de Laurent Albarracin à l'anthologie de Louis-François Delisse paru au printemps 2009 aux éditions des Vanneaux, dans la collection Présence de la poésie → ici


► Ma lecture de cette anthologie ''Louis-François Delisse'' par Laurent Albarracin → ici

► Pour aller plus loin avec Louis-François Delisse → ici 


► Louis-François Delisse publie régulièrement dans la revue 'L'impromptu' animée par Jean-Pierre Paraggio → ici





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire