© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

samedi 19 janvier 2013

Guy CABANEL CENT HAÏKUS, Les Dédicaces de Maliduse, décembre 2012, COLLECTION de L'UMBO






Guy CABANEL, CENT HAÏKUS, Les Dédicaces de Maliduse, Collection de l'umbo, Série Passage du Sud-Ouest, 5 euros - port compris.

COMMANDE ET TOUTE CORRESPONDANCE :
Jean-Pierre PARAGGIO, 23 rue des Princes 31500 Toulouse




► SITE DE LA COLLECTION DE L'UMBO → ICI


■ ■


Le titre de l'ouvrage « Cent Haïkus, Les Dédicaces de Maliduse » appelle à se remémorer ou apprendre que le recueil « Maliduse » de G. Cabanel, riche et fort de son improbable bestiaire surréaliste ( MArabout, alLIgator, hydroméDUSE), édité en 1961 chez l'auteur, avec des illustrations de Robert Lagarde, Mimi Parent et Adrien Dax fut accueilli par André Breton avec un enthousiasme qui lui fit dire, s'adressant à Joyce Mansour, en août 1961 : « [...] le texte – poétique - est des plus beaux. La poésie surréaliste, c'est vous, Jean-Pierre Duprey et Guy Cabanel ». (28/08/1961)
En 2009, « Maliduse » a été réédité, avec des illustrations de Robert Lagarde, par les éditions Les loups sont fâchés.

Déjà en 1958, à la réception de « À l'animal noir », premier recueil de Guy Cabanel, André Breton avait écrit au poète : « [...] Ce langage, le vôtre, est celui pour lequel je garde à jamais le cœur de mon oreille. C'est celui dont j'ai attendu qu'il ouvre de nouvelles communications, vraiment sans prix et comme par voie d'étincelles, entre les êtres. » (10/08/1958)

En 1967, dans la revue surréaliste, L'Archibras, Jean Schuster sera tout autant élogieux « Guy Cabanel détient à mes yeux les clés du langage absolument moderne. Je ne doute pas qu'il ait trouvé quelques-uns des secrets qui introduisent à l'alchimie du verbe ».

Guy Cabanel publie aujourd'hui, dans La Collection de l'umbo : « Cent Haïkus, Les Dédicaces de Maliduse ». Ce fort beau recueil rassemble un ensemble de textes parcourus de nervures familières faisant la part belle aux scènes les portant et emportant vers un ailleurs naissant où les lecteurs apprennent ce qu'il est temps de savoir. Dans la lumière de jours et de nuits vrais, l'altitude de l'aventure soulève l'éclair de la forge de la connaissance.

I. Dalbe



*

~ N O T E ~


«      Il pourra être présomptueux, à tout le moins inexact, d'appeler Haïku les quelques notations qui constituent ce recueil.
     D'abord, concernant la forme, mes textes n'ont en commun avec le haïku que la brièveté, ils ne comportent jamais, sinon par pur hasard, trois vers de cinq + sept + cinq, soit en tout dix-sept syllabes.
     En ce qui concerne le contenu, le haïku résulte généralement de l'observation d'un phénomène naturel ou de ce qui s'offre à l'oeil, souvent de façon fugitive. Or, de cela, je ne me soucie guère.
     Voyons enfin l'esprit et le ton que je groupe car je crois qu'ils se conditionnent : souvent le haïku tire d'une observation banale une vision des choses qui demeurerait cachée s'il ne l'exprimait pas sur ce ton qui est comme un coup de sabre dont la lame serait le miroir qu'il nous incite à traverser.
     Là justement réside mon ambition et c'est pourquoi, sans préjuger du résultat, je me suis permis de présenter ces vers en tant que haïku. »

Guy CABANEL


*


■ Photographies choisies par I. Dalbe pour illustrer, ici, des extraits du recueil.



5.
Que cherchez-vous ?
Bec ou proie, je vois
votre bouche, merci.



© Lydia Roberts




17.
Les flèches saupoudrées
d'orage lent
à Rehoborth.




32.
S'il vous suffit d'un souvenir.



© Frederico Erra




39.
Le bruit de l'eau
dans un coussin,
rire de géranium.




50.
En écoutant fondre la neige
et se tordre les serpents.



© Andy Goldsworthy





55.
Le vertige sur les brumes
à bord des grands oiseaux.



© Ken Rosenthal



56.
Comme la mer démonte
un effroi majeur.




© Nathan Wirth



59.
Le bruit d'un parfum
la chaleur des perles.




64.
Dans l'écrin ciselé
des crinolines.



© Cirenaica Moreira Diaz



66.
Les espaces éclatés
en pleine course jugulés,
échassiers.



© Hikaru Arai




73.
Avec le rire des loups
et les iris de la nuit sauvage.



79.
La soirée où brûle un canapé
entre deux thés.




© Phedia Mazuc



84.
Quand les navires acérés
fendent la terre.



© Peter Essick





90.
Dans l'épaisseur du mur
où grouillent les espaces enfermés.



© Tony Kearney




91.
Le bout de la flamme,
la pointe du flot.




92.
Le regard emplumé,
flèche agacée.




© Nancy Fouts




■ ■

◘ Guy Cabanel,

poète surréaliste ◘


~ Publications ~


À l'Animal noir, illustré par Robert Lagarde, Chez l'auteur, 1958
►réédité par L'Éther Vague – Patrice Thierry, 1992

Maliduse, illustrations de Robert Lagarde, Mimi Parent et Adrien Dax, Chez l'auteur, 1961
► réédité par Les loups sont fâchés éditeur, illustrations de Robert Lagarde, Paris, 2009

• Odeurs d'amour, Éric Losfeld, 1969
• Les Fêtes sévères, illustrations de Robert Lagarde, Fata Morgana, 1970, réédité par Les Hauts-Fonds, Brest, 2009
• Les Boucles du temps, Privat, 1974
• Illusions d'illusion, dessins de Robert Lagarde, Fata Morgana, 1983
• Au fil du temps, dessins de Gérard Lalau, Ubacs, 1992
• Silhouettes de hasard, dessins de Gilles Dunant, Myrddin, 1995
• Croisant le verbe, illustré par Jorge Camacho, Éther Vague – Patrice Thierry, 1995
• Instants de l'immobile errance, photos de Michel Peschot, Fata Morgana, 1996
• Quinquets, dessins de Jean Terrossian, L'Écart Absolu, Paris 1997
• L'essence poétique, dessins de Mimi Parent, L'Écart Absolu, Paris, 2000
• Trois souffles de verbe flottant, Les loups sont fâchés éditeur, Paris, 2004
• Fées et flammes, Les loups sont fâchés éditeur, Paris, 2004
• Douze constellations pour André Breton : dessins de Jacques Lacomblez où gravitent Les étoiles renversées de Guy Cabanel, Quadri, Bruxelles, 2006
• Le Verbe flottant, illustré par Jacques Zimmermann, Quadri, Bruxelles, 2007 (collection « L'échelle de verre »)
• Soleil d'ombre, sur des photographies de Jorge Camacho, Quadri, Bruxelles 2009
• Dans la roue du paon, dessins de Jacques Lacomblez, présentation de Patrice Beray, Les Hauts-Fonds, Brest, 2009
• A participé à l'enquête de Héribert Becker in : Je ne mange pas de ce pain-là de Benjamim Péret, Syllepse, Paris, 2010
• L'Ivresse des tombes, ill. photos de Barthélémy Schwartz, Ab Irato, Paris, 2011
Article d'Alain JOUBERT « De quoi la poésie est-elle le nom ? », LA QUINZAINE LITTERAIRE, octobre 2011 → ici

• Chants d'autres mémoires, d'après des dessins de Lucques Trigaut, ill. en coul, Éditions des Deux Corps, Rennes, 2012
• Le Revenant, d'après des encres inédites de Michèle Grosjean, Éditions Quadri, Bruxelles, 2012



~ Contributions aux revues ~


Publication dans de nombreuses revues dont Le Surréalisme même, L'Archibras La Brèche, Bief, Medium, Edda, La Tortue-Lièvre, Infosurr.




~  ACTUALITÉ  ~

PARUTION DÉCEMBRE 2012 :





Guy CABANEL, CENT HAÏKUS, Les Dédicaces de Maliduse, Collection de l'umbo, Série Passage du Sud-Ouest, 5 euros - port compris.

COMMANDE ET TOUTE CORRESPONDANCE :
Jean-Pierre PARAGGIO, 23 rue des Princes 31500 Toulouse




► SITE DE LA COLLECTION DE L'UMBO → ICI





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire