© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

samedi 22 avril 2017

Jacques LACOMBLEZ (poèmes) et Georges-Henri MORIN (dessins) LE CHANSONNIER, QUADRI ÉDITIONS ◘ - ◘ - ◘ EXPOSITION GALERIE QUADRI 105 Avenue Reine Marie Henriette, BRUXELLES du 26 avril au 29 avril 2017 ◘ - ◘ Compte rendu par Alain ROUSSEL ; par Isabelle DALBE ; par Laurens VANCREVEL


~  S O R T I E   D E   P R E S S E  ~








LE CHANSONNIER, Jacques LACOMBLEZ (poèmes)
et Georges-Henri MORIN (7 dessins)
QUADRI Éditions





TOUTE COMMANDE ET CORRESPONDANCE

QUADRI ÉDITIONS : Ben Durant

105, avenue Reine Marie-Henriette
1190 Bruxelles

Tel : 02 640 95 63

E-mail : quadri.gallery[at]skynet.be


° - °



~  E X P O S I T I O N   ~




Carton invitation


Q U A D R I   G A L L E R Y

BEN DURANT

105, avenue Reine Marie-Henriette
1190 Bruxelles

Tel : 02 640 95 63

S I T E ici




◘  VERNISSAGE - DÉDICACE  ◘



LE MERCREDI 26 AVRIL 2017 à 18H30


En présence de l'auteur Jacques Lacomblez 

et

de l'artiste Georges-Henri Morin


*


◘  L' E X P O S I T I O N  ◘



JEUDI 27, VENDREDI 28 & SAMEDI 29 AVRIL 2017


de 14H à 18H


◘ _ ◘


~ Isabelle DALBE ~


Le Chansonnier de Jacques Lacomblez


Dessins de Georges-Henri Morin



Sans emmêlement des lèvres, l'aiguille de l'asymptote dit vrai : le soleil et sa laitance suffisent à ouvrir gracieusement les fleurs.

Dans cette sublime obtention, l'écriture de Jacques Lacomblez se déchiffre nettement céleste à règne incandescent « […] C'est l'aube qui pleut / des roses de serpent », et surhumaine vitae dans ses lacs d'immortalité « […] Mots tendres d'épine / au léger goût de sang  ».

Elle laisse dans la bouche supérieure un goût d'encre de douceur à la houle, dans de sacrées notes d'un éternel en bombardement, sur l'échiquier du poète.

Les dessins de Georges-Henri Morin, d'une grande élégance, invitent des êtres en noir et blanc ou subtilement colorés. Hauts en prestance et tonicité dans leur aventure filante, ils palpitent de beauté.

Isabelle Dalbe


◘ - ◘


~ Laurens VANCREVEL ~


Jacques Lacomblez, Le Chansonnier


Dessins de Georges-Henri Morin



Jacques Lacomblez a rassemblé douze poèmes écrits durant les années 2015-2016 sous le titre Le Chansonnier. C'est un titre très approprié pour ces poèmes mélodieux qu'il appelle modestement « impromptus et élégies ». Le ton quasi léger ne dissimule pourtant pas l'ombre qui pèse sur tout ce qui s'en va. Ce beau petit recueil est plein de la « grâce subtile / des reculs enchantés ».

Georges-Henri, Morin, à qui Lacomblez a dédié ce livre, y a apporté sept précieux dessins, qu'il appelle des « indécentes ellipses ».

Laurens Vancrevel, INFOSSUR, N°131 → ici




◘ - ◘


~ Alain ROUSSEL ~


Œuvres croisées : 

Georges-Henri Morin et Jacques Lacomblez



Ils viennent du surréalisme et le revendiquent. Cette expérience a été pour eux décisive et a orienté leur façon d'être, de penser, d'écrire et de peindre. Loin d'être réductrice, elle a éveillé en eux un espace de liberté où ils ont pu exprimer leur tempérament et leur sensibilité, sans concession, loin des gesticulations "médiatico-artistiques". Ils ne mangent pas de ce pain-là, pour reprendre une expression de Benjamin Péret et en même temps lui rendre hommage. L'un s'appelle Georges-Henri Morin, l'autre Jacques Lacomblez. Ils écrivent, ils peignent, ils peignent, ils écrivent, et il arrive que leurs œuvres se croisent.
…........

[...]

Peintre, dessinateur, poète, Jacques Lacomblez est né à Bruxelles. Très tôt il se passionne pour le romantisme allemand, la poésie et la peinture symbolistes, le surréalisme, puis la spiritualité orientale, non pas dans ses aspects religieux mais métaphysiques, ontologiques. Il rencontrera Breton, participera aux activités du mouvement surréaliste et à "Phases" autour d'Édouard Jaguer. Il aura aussi fréquenté en Belgique Marcel Lecomte, Achille Chavée, Marcel Havrenne, André Laurent, puis se liera d'une amitié indéfectible avec Claude Tarnaud dont les éditions "Les Hauts-Fonds", qui ont par ailleurs publié une anthologie de l'œuvre de Lacomblez, ont réédité assez récemment "L'Aventure de la Marie-Jeanne". De nombreuses expositions, en France, en Belgique ou à l'étranger, jalonnent son parcours où la poésie tient également une place importante, comme le montre le livre, "Le Chansonnier" qu'il a publié chez "Quadri Éditions", qui est par ailleurs une galerie d'art, avec des dessins ("Indécentes ellipses") de Georges-Henri Morin.

Il y a une sorte de hauteur mallarméenne dans la poésie de ce dernier livre de Jacques Lacomblez. Elle tient à distance la réalité dans ce qu'elle peut avoir de trop prosaïque, de banale. Ce poète de "la plus haute tour", qui se soucie peu des tendances à la mode, cherche à opérer une transmutation du réel dans l'imaginaire, ou de l'imaginaire dans le réel, par la puissance du Verbe, sa pierre philosophale. Son creuset, c'est la langue, avec sa matière première qu'il faut purifier avec patience, son feu secret, son mystère et ses surprenantes métamorphoses. Voici un extrait de la première partie intitulée "Impromptus"

Invisible
  La fenêtre parle :
La peau du bois
  saigne au blanc de l'œil
La cendre neige
  sur les transes d'iris
La fée pleure
  les seins nus sous l'écorce
C'est l'aube qui pleut
  des roses du serpent

"Élégies" constituent la deuxième partie. Ce sont des poèmes d'amour adressés à "l'absente". Le ton est grave, sobre, d'une grande émotion pudique qui vous prend à la gorge. Toute paraphrase est inutile, les poèmes parlent d'eux-mêmes

Ta voix pâlie
  et le gris du vent
Tes yeux de lac
  et l'écho des feux
Aux clos déserts
  de nos amours vertes
Viennent voler
  la clef des étoiles
Tu savais parler
  à la rose d'orage
Qui seule s'ouvre
  sous les voûtes sans âge
Mots tendres d'épine
  au léger goût de sang"

[...], ce sont les dessins de Georges-Henri Morin, avec leurs créatures aux mœurs étranges, cruauté et humour, qui accompagnent les poèmes.

Georges-Henri Morin découvre le surréalisme en 1965. Il participera, avec Bernard Caburet et Robert Guyon, au "Bulletin de liaison surréaliste" et à "Surréalisme", deux revues animées par Vincent Bounoure, puis "Le Cerceau", auprès d'Alain Joubert, François-René Simon et Pierre Peuchmaurd. Il a publié une dizaine de livres ou plaquettes et en a illustré une dizaine d'autres, participant par ailleurs à de nombreuses expositions, le plus souvent collectives.

Son dernier livre, "Une brève, une longue", vient d'être édité par "Le Grand Tamanoir", avec des dessins de Jacques Lacomblez.

Alain Roussel





Une brève, une longue ! de Georges-Henri Morin avec des dessins de Jacques Lacomblez, Le Grand Tamanoir (10€). [Tirage de tête : 52€] → article ici (avec première partie de l'article d'Alain Roussel, dédiée au recueil de Georges-Henri Morin)


ARTICLE COMPLET « Œuvres croisées : Georges-Henri Morin et Jacques Lacomblez » (avec des dessins de Georges-Henri Morin et Jacques Lacomblez) sur le blog d'Alain Roussel → ici


= ° =

R A P P E L 

Alain Roussel, poète, écrivain et essayiste (La Vie privée des mots, éditions La Différence, 2008 où « Le savoir du linguiste se conjugue en l’espèce à la liberté du poète » Jean-Claude Lebrun, L'Humanité, 3 juillet 2008.).
En outre, il a publié de nombreux ouvrages, entre autres, chez : P.-J. Oswald ; Inactualité de l'orage ; P. Vandrepote ; Plasma ; Lettres vives ; Poiein ; Cadex ; Wigwam ; Apogée (Le Labyrinthe du Singe : fort beau livre envoûtant) ; Le Cadran ligné ; Le Réalgar Editions (La Phrase errante : « Livre onirique d'une seule phrase. […] '' La mémoire et l'imaginaire se mêlant à la voix obscure des choses pour parler en une seule phrase '' : cette phrase séduisante prononce '' le texte du monde ''. Il faut lire cette très belle phrase !  » Laurens Vancrevel, extrait, INFOSURR N°131) ; Pierre Mainard éditeur (Le Boudoir de la langue, avec dessins de Georges-Henri Morin → ici) ; éditions des Deux Corps (Le livre des évidences, avec encres de Georges-Henri Morin → ici).

= ° =


◘ _ ◘


Jacques LACOMBLEZ, peintre, dessinateur et poète surréaliste belge. Né en 1934, il appartient à la troisième génération du surréalisme. A 15 ans, il découvre les œuvres de Giorgio de Chirico et de Max Ernst. Il apprécie Kandinsky et la musique le fascine. Il a aussi une grande admiration pour Mondrian.
Il rencontre René Magritte au début des années 50 et André Breton en 1958. Crée et anime la revue Edda (5 numéros de 1958 à 1965). Collabore au mouvement Phases d’Edouard Jaguer dès 1956.
Il a illustré plusieurs recueils de poètes, préfacé de nombreux catalogues d’exposition et ses poèmes ont été illustrés par divers artistes.
Il a participé à deux importantes Expositions Internationales du Surréalisme :
. en 1959 à la Galleria Schwarz de Milan, intitulée "Mostra Internazionale del Surrealismo".
. en 1961 à l’Exposition Internationale du Surréalisme "Le Domaine des Enchanteurs" à New York.
Nombreuses autres expositions en Belgique et à l'international. ► plus ici


Georges-Henri MORIN, peintre, dessinateur, écrivain (Le Cercle brisé, Payot - sur l'image de l'indien dans le western-), poète et éditeur des éditions De surcroît.
Sa découverte du surréalisme en 1965 oriente nombre de ses rencontres et amitiés.
1970-1976 : participe au Bulletin de Liaison Surréaliste, et Surréalisme (1977) aux côtés de Guy Cabanel, Vincent Bounoure, Bernard Caburet, Jorge Camacho, Robert Lagarde, Joyce Mansour, Mimi Parent, Marianne Van Hirtum, etc.
1994-1998 : quelques textes dans Le Cerceau (Revue) aux côtés de Pierre Peuchmaurd et d'Alain Joubert.
Il a illustré ses propres recueils de poésie et de nombreux ouvrages de poètes : Vincent Bounoure, Pierre Peuchmaurd, Laurent Albarracin, Guy Cabanel, Hervé Delabarre, Alain Roussel.
Georges-Henri Morin a participé à plusieurs expositions en France et à l'international, dont deux importantes :
. Exposition "Armes et bagages" Galerie Verrière, Lyon (15 mars - 2 mai 1975) : Robert Guyon, compagnon de route d’André Breton dans les années 60 et fondateur du groupe Ekart des Surréalistes lyonnais, organisa cette exposition avec Georges-Henri Morin, Bernard Caburet et Max Schoendorff.
. Exposition "Surréalistes, certes", Galerie Michel Descours, Lyon, en partenariat avec L'URDLA (5 mars - 20 juin 2015). ► plus ici


◘ _ ◘



Le Chansonnier, Jacques Lacomblez (poèmes) avec des dessins de Georges-Henri Morin, Quadri éditions (25€) 

QUADRI ÉDITIONS : Ben Durant

105, avenue Reine Marie-Henriette
1190 Bruxelles

Tel : 02 640 95 63


E-mail : quadri.gallery[at]skynet.be


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire