© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

dimanche 11 juin 2017

SOAPBOX 74, Feuillet de l'Umbo 2017 : DOSSIER de Laurent ALBARRACIN en HOMMAGE à Louis-François DELISSE (1931-2017), avec une contribution de Pierre PEUCHMAURD ; Paul LEMUEL CABANEL Gambo, Delisse, Une Langue ; Claude BARRÈRE, œuvre 2009 ◘ - ◘ - ◘ SOAPBOX 77 : Alain ROUSSEL à propos de Cela, Laurent ALBARRACIN, éditions Rougerie et à propos de La Vie rêvée, Antonia POZZI, éditions Arfuyen ; Jean-Paul MARTINO, Elutriation, éditions Sonámbula ; Marianne van HIRTUM ; Hervé DALABARRE, La Nuit succombe, éditions Les Hommes sans épaules ; Guy CABANEL, D'ombre roulée, éditions Litan ; Jehan Van LANGHENOVEN, Le Homard de Lautréamont...éd.Raphaël de Surtis





C O N T A C T

Jean-Pierre PARAGGIO
23 rue des Princes
31500 Toulouse

Toute correspondance :
jeanpierreparaggio // yahoo.fr

(A NOTER : afin de rendre l'e-mail actif,
le signe @ doit remplacer les signes / / )


Pour télécharger SOAPBOX N°74 afin d’en visionner l’intégralité ou pour l’imprimer sur support papier :

ICI (SOAPBOX 74 recto) et ICI (SOAPBOX 74 verso)

► et sur le SITE « LES MINUTES de l'UMBO », Accès autres SOAPBOX (depuis le N°1) → ICI



◘ -  H O M M A G E  - ◘


 A   L O U I S – F R A N C O I S   D E L I S S E




↓ ↓ ↓ 






*



~ Laurent ALBARRACIN ~

DOSSIER en hommage 
à Louis-François DELISSE (1931-2017)


http://poezibao.typepad.com/files/hommages-à-delisse.pdf


Le poète Louis-François Delisse est mort dans la nuit du 6 au 7 février 2017. Nous rassemblons ici quelques hommages et témoignages de ceux qui l'ont connu et qui ont défendu son œuvre, lumineuse mais encore trop méconnue.  






Parmi les contributeurs :



◘- Pierre Peuchmaurd -◘

Ce sont d’admirables poèmes. C’est doux et brutal, ça déchire comme ça rayonne, ça rayonne où ça déchire. Langue savante et geste pur – voilà la poésie. Ce ne sont pas des paysages, c’est le paysage, et c’est le monde. Personne n’oubliera plus ce « squelette d’un hérisson où l’après-midi exerce ses gencives. » ni ces épousailles « sur un lit de crânes de chèvres. » Personne n’oubliera plus tant d’amour réel, tant d’amour précis du monde et de son cri cassé. Tant d’amour de l’amour et du couteau qu’il porte. Personne n’oubliera plus que Louis-François Delisse est un très grand poète qui nous vient les mains nues et la voix ruisselante des lourds breuvages du ciel.

(Lettre à L.-F. D. sur ses Paysages, reproduite dans la revue Hôtel Ouistiti n° 21-22, juillet/août 1992)


Être mort tout en vivant est un sort
très partagé par les eaux mortes et les gens
par les automnes et par certains printemps.
Un sort qui roule ses fruits pourris ou
tord ses fleurs saccagées en longues vrilles.
Mais les morts ne se plaignent pas même vivants,
les morts pleurent debout comme tremblent
les arbres adossés aux méchants vents, ou
les flots lisses devant les grands courants.

(Louis-François Delisse, Extrait de Tombeaux,
 éditions Myrddin, 2005)







Louis-François Delisse et Gambo en juillet 1965 
 (photo Jacky Dodin)
Source Photo : Dossier « Hommage à L-F Delisse »
 par Laurent ALBARRACIN → ici
http://poezibao.typepad.com/files/hommages-à-delisse.pdf

*


~ Paul LEMUEL CABANEL ~  






◘ - ◘





Claude BARRÈRE, 2009




◘ - ◘

~ Jean-Raphaël PRIETO ~



SA CHRONIQUE DÉSINVOLTE

« La Ballade des pendus » 
et 
« Ballade du concours de Blois »

de François VILLON 


 SOAPBOX N° 78  → Compte rendu ici




↓ → ↓ → ↓ → ↓






Couverture, MAYKA, 8 ans (détail)


C O N T A C T

Jean-Pierre PARAGGIO
23 rue des Princes
31500 Toulouse

Toute correspondance :
jeanpierreparaggio // yahoo.fr

(A NOTER : afin de rendre l'e-mail actif,
le signe @ doit remplacer les signes / / )


Pour télécharger SOAPBOX N°77 afin d’en visionner l’intégralité ou pour l’imprimer sur support papier :

ICI (SOAPBOX 77 recto) et ICI (SOAPBOX 77 verso)

► et sur le SITE « LES MINUTES de l'UMBO », Accès autres SOAPBOX (depuis le N°1) → ICI



*

G A L E R I E S    DES   B E L L E S   O E U V R E S


de Jean-Pierre Paraggio 
 ici





P O É S I E ◘




~ Alain ROUSSEL ~


SITE : http://alainroussel.blogspot.fr/

A PROPOS de


Cela de Laurent Albarracin, éditions Rougerie



*

LA PORTE FERMÉE DES CHOSES

« […] Avec Cela, Laurent Albarracin approfondit sa démarche poétique, quelque part entre le sensible et la métaphysique, ou plutôt en les liant intimement.[…] Dans ce nouveau livre, aux éditions Rougerie, il poursuit son exploration du réel, avec la part d’innommable que celui-ci recèle. […] L’objet qu’il choisit, « cela », est à la fois des plus précis et des plus vagues, aussi limité que vaste. Habituellement, ce mot sert à désigner une chose, physique ou mentale (la compréhension par exemple). Il est une sorte de signifiant qui intervient quand les autres signifiants se dérobent : il prête son nom, agit par procuration. L’originalité d’Albarracin est au contraire d’en faire un signifié, une chose que l’on désigne et que l’on interroge pour elle-même, une chose à part entière, réelle mais impalpable, fluide. Si « cela » devient un signifié, quels sont ses signifiants ? C’est tout le sens du livre. Pour Albarracin, tout désigne « cela », la pluie, le merle, la lune, la lampe, le ciel, l’écuelle, l’arbre, le mur, la tasse… Il écrit : '' Cela, c’est ce qui est montré par tout ce qui se montre : choses, événements, autant de manifestations d’un cela aussi flou que clair dans ce que cela montre. Aussi flou que clair, car si ce que cela désigne et montre est cela, n’est que cela, cela est autant caché par cela que révélé. Et c’est pourquoi cela éclate sourdement dans ce qui est…'' […] ».

Alain Roussel, extrait → suite ici


*

A PROPOS de


La Vie rêvée, d'Antonia Pozzi, éditions Arfuyen


PASSAGER CLANDESTIN DE LA PENSÉE

« […] La poésie est un état mental. Souvent, elle s'inspire de la vie, cherche à magnifier les choses ou à les dire telles qu'elles sont perçues, mais dans une autre lumière qui les transfigure. Pourtant, le monde ne se laisse pas toujours faire, se dérobe au sens que l'on voudrait lui attribuer, et il reste alors la solution de l'ironie ou de l'humour (Ponge, Arp, Michaux, Péret...). Mais chez quelques individus, concilier "l'art et la vie" est un pari impossible. La réalité devient insoutenable, invivable. Certains trouveront refuge dans la "folie" (Hölderlin). Rimbaud préférera abandonner définitivement la poésie sans pour autant apaiser sa haine du réel, se condamnant lui-même à traîner son ennui dans un pays pour lequel, selon ses propres mots, il a "une horreur invincible".

Antonia Pozzi, jeune poétesse italienne se donnera la mort le 02/12/1938 à l'âge de vingt-six ans.


[…] Si jamais le mot "âme" peut retrouver quelque part un sens et un rayonnement, une innocence aussi, c'est dans l'œuvre d'Antonia Pozzi. Il y a en effet cette quête insatiable de la pureté, aussi bien par le regard emprunt de sensualité cosmique qu'elle porte sur les choses que dans sa passion amoureuse souvent mise à mal par le principe de réalité. Ce n'est pas la révolte qui habite ses poèmes, mais le désespoir, avec des notes de tendresse infinie et, au détour d'un vers, le sentiment de l'inéluctable. […] ».

Alain Roussel, extrait → suite ici


- ◘ -


~ Jean-Paul MARTINO ~





- ◘ -



~ Marianne van HIRTUM ~ 



- ◘ -



AUTRES  
PARUTIONS ~





◘ _ ◘

R A P P E L


• SOAPBOX 68 ; 69 ; 70 → comptes rendus ici

• SOAPBOX 71 : Jean-Raphaël PRIETO «LES TÊTES CRUES» (modelages 1990) et Collage 2016 ; etc.  → compte rendu ici

• SOAPBOX 72  : Les dernières parutions Collection de l'umbo, Série Passage du Sud-Ouest : Isabelle DALBE, Le Cas Poupée ; Régis GAYRAUD,  Et mes Moi l'un après l'autre décrochent ; Ana OROZCO & Jean-Raphaël PRIETO, La Belle Affaire ; Benoît CHAPUT, Quelques Mots clairs ◘ - ◘ MUSIQUE, Myriam GENDRON ; etc.  → compte rendu ici

• SOAPBOX 73 : Parutions aux éditions LE RÉALGAR : Laurent ALBARRACIN, À avec des peintures de Jean-Pierre PARAGGIO ◘ - ◘ Alain ROUSSEL, LA PHRASE ERRANTE avec des peintures de Sandra SANSEVERINO → compte rendu ici

• SOAPBOX 74 : DOSSIER de Laurent ALBARRACIN en HOMMAGE à Louis-François DELISSE (1931-2017) ; etc. → (cf cet article)

• SOAOBOX 75 : EXPOSITION Pierre ROJANSKI, 14 avril / 16 juillet 2017, MONTOLIEU (AUDE) ; Toiles de Rik LINA et Massimo BORGHESE ; Poème Mauro PLACI ; etc → compte rendu ici


• SOAPBOX 76 : SOUDAIN LES MÉTÉORES, Exposition des Illustrats et dessins de Jean-Pierre PARAGGIO du 2 au 7 mai 2017, ARTIEMPO, TOULOUSE ; etc. → compte rendu ici

• SOAPBOX 77 : Notes de lecture d'Alain ROUSSEL à propos de Cela de Laurent Albarracin, éditions Rougerie et à propos de La Vie rêvée d'Antonia Pozzi, éditions Arfuyen ; etc. → (cf cet article)

• SOAPBOX 78 : Jacques LACOMBLEZ & Georges-Henri MORIN, LE CHANSONNIER, PARUTION / EXPOSITION Galerie QUADRI, BRUXELLES, 26 au 29 avril 2017 ; Jean-Raphaël PRIETO, SA CHRONIQUE DÉSINVOLTE à propos de « La Ballade des pendus » et « Ballade du concours de Blois » de François VILLON ; etc. → article ici  et  compte rendu ici 


•  SOAPBOX 79 : Poème d'Abdul Kader El Janaby ; EXPOSITION autour de Fred DEUX (1924-2015) avec Diane de BOURNAZEL, Charlotte MASSIP, Abbaye de Beaulieu-en-Rouergue, 29 avril au 2 juillet 2017 ;  etc. → compte rendu ici

• SOAPBOX 80 : Texte et poème de Pierre PEUCHMAURD ; Collage de P. ROJANSKI pour le recueil « Le Plumier de la Nuit » d'Hervé DELABARRE ; Dossier consacré à Elie-Charles FLAMAND : poème du poète accompagné d'une toile d'Obeline FLAMAND, et poème dédié par Abdul Kader El Janaby ; etc. → compte rendu ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire