© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

dimanche 19 mai 2019

Thierry METZ, LE GRAINETIER, Pierre Mainard éditeur, PARUTION 31 MAI 2019 ◘- ◘ HOMMAGE AU POÈTE THIERRY METZ : Librairie LES UTOPIQUES, AGEN, 3 MAI 2019 ; Association AU LIÈVRE DE MARS, NOAILLAN, 5 MAI 2019 ; MÉDIATHÈQUE LACÉPÈDE – AGEN, 7 MAI au 8 JUIN 2019



Thierry Metz, Le Grainetier,
Récit suivi d'un entretien avec Jean Cussat-Blanc.
Préface d’Isabelle Lévesque,
Pierre Mainard éditeur, Éditions Courantes, mai 2019.

14,00€

SITE Pierre Mainard → ici


« Le Grainetier fut publié, de façon confidentielle, par épisodes dans les numéros 12 à 18 (hiver 79-hiver 82) de la revue Résurrection de Jean Cussat-Blanc. Le texte se présente sans étiquette, ni roman, ni conte, ni poème. Il s’agit d’un récit symbolique qui s’affirme lui-même comme un récit d’“initiation”. Il rappelle les classiques récits initiatiques des traditions alchimiques et maçonniques ; en particulier le texte majeur de La Bible des Rose-Croix : Les Noces chimiques de Christian Rose-Croix, en 1459. Comme dans toute initiation, le narrateur subit une série d’épreuves dont la plus importante est le passage par la mort qui lui permettra de re-naître. Ici, il est mis au tombeau, moitié dans un socle blanc, moitié dans le gisant noir creux. Au terme du parcours initiatique, le narrateur sera devenu à son tour grainetier, c’est-à-dire poète, celui qui fait germer les mots et les poèmes dans l’esprit des lecteurs. La quête présente dans Le Grainetier alimentera toute son œuvre. »

Extrait de la préface d’Isabelle Lévesque


R A P P E L


CHEZ PIERRE MAINARD

UN INÉDIT DES POÈMES


de Thierry Metz


Thierry Metz, POÉSIES 1978-1997,
Collection Grands Poèmes,
Pierre Mainard, 2017
18,00€


« Cette page froissée mais remise
à la rose la plus rose
pour la neige du jardin
la plus cachée d'être vue en ce jardin de neige
rose de la plus fine attache
                  du retrait, de l'effacement
cette page d'encres incertaines remise
en une seule rose       substance d'un livre
épargnée de n'être ni le livre
ni le jardin
mais pour cette seule raison d'être noire
sur la neige
d'être la plus cachée
d'elle
et de la rose. »

Thierry Metz, 1995, in POÉSIES 1978-1997, p.145


La présente édition rassemble les poèmes de Thierry Metz (1956-1997) jamais parus en livre et, pour la majorité, extraits de la revue Résurrection qu’animait Jean Cussat-Blanc. Celui-ci fut le premier à reconnaître le poète, au point d’alerter Jean Grosjean alors lecteur chez Gallimard – maison où seront publiés Le Journal d’un manœuvre (1990) et Lettres à la bien-aimée (1995).
Les poèmes présentés courent sur deux décennies durant lesquelles l’écriture façonne une œuvre à travers laquelle une voix observe, « attend quelque chose qui ne viendra pas… », et fait résonner un chant intensément intime.
Pierre Mainard éditeur → ici

✓ Ouverture du livre avec un texte hommage de Thierry Courcaud « Dernière rencontre avec Thierry Metz ».


☛ Note de lecture de Jacmo, Décharge n° 176, déc. 2017 : « C’est un livre indispensable pour qui veut aller plus loin dans l’œuvre de Thierry Metz, puisqu’il regroupe tous les poèmes publiés hors recueils, à savoir tous ceux qu’il a publiés dans des revues et en particulier celle de Jean Cussat-Blanc : Résurrection, à laquelle il est resté fidèle (également dans d’autres revues comme Friches et Diérèse). [...] La poésie de Thierry Metz interroge ; on est surpris par certains mots qui viennent glisser dans ses vers d’une façon inattendue, quitte à nous décontenancer, mais une fois l’onde de choc passée, on constate que c’est exactement ça qu’il fallait écrire, et que les mots en question, apparemment décalés, tombent juste, la surprise est double. […] » ici
Note de lecture de Isabelle Lévesque, Europe n° 1063-64, nov. & déc. 2017 : « Les inédits de Th. Metz sont rares… ». → ici
☛ Jean-Paul Brussac, la Librairie Olympique – Bordeaux, Émission France Bleu Gironde, sept. 2017 « Poésies 1978-1997 Thierry Metz. » ici
☛ Note de lecture de Jérôme Garcin, L'OBS, oct. 2017. (cf extrait et lien ci-après).


♦  HOMMAGE A THIERRY METZ   ♦



Thierry Metz (1956-1997) est né à Paris. Prix Froissard pour Dolmen (Cahiers Froissard) et prix Voronca pour Sur la table inventée (Jacques Brémond) en 1989, il vécut dans le Lot-et-Garonne à Saint-Romain-le-Noble, fut manœuvre, maçon puis ouvrier agricole. Jean Cussat-Blanc, premier à le publier dans sa revue Résurrection, favorisa son entrée chez Gallimard qui publia en 1990 Le Journal d’un manœuvre et Lettres à la bien-aimée (1995), qui atteindront un cercle de lecteurs ne demandant qu’à s’élargir. Paraîtront ensuite Terre et L’Homme qui penche et, enfin en 2017, à nos éditions, Poésies 1978-1997. Avec Le Grainetier, Pierre Mainard poursuit son projet de donner à lire un fonds d’écrits devenus introuvables, pour la plupart extraits de la revue confidentielle Résurrection.
Dans l’œuvre de Thierry Metz, souligne Isabelle Lévesque, « Tout ce qui s’écrit s’entend, le blanc autour du poème – le silence. (…) La syntaxe simple, la volonté de n’être jamais dans l’excès portent une poésie où tout se réduit dans la lumière. »

Pierre Mainard éditeur, Notule et Bibliographie → ici

 « Thierry Metz : l’homme qui se redresse » par Jérôme Garcin, L’OBS, oct. 2017 : « […] poésie, où « les rêves sont les éloges perdus de la pensée », où « la braise emporte le voyageur dans la lampe du terrassier », où « le conflit des pierres dissimule un serpent ». Et où l'on peut lire : « Écrire un poème, c'est comme être seul dans une rue si étroite qu'on ne pourrait croiser que son ombre. »
Quatre mois avant sa mort volontaire, Thierry Metz, ce maçon sans maison, note encore : «  Je ne regarde plus, je n'écoute plus - je vais simplement me cacher au centre de ce qui se passe.»
Mais ce qui est magnifique et bouleversant, c'est que, vingt ans après sa disparition, l'homme qui penche enfin se redresse. Dans ses poèmes, il est debout. » → ici




A L'OCCASION DE LA PARUTION

LE GRAINETIER, Pierre Mainard éditeur

LECTURE MUSICALE DE TEXTES ET POÈMES
de Thierry Metz


PIERRE MAINARD ÉDITEUR

&

LIBRAIRIE LES UTOPIQUES, AGEN


3 MAI 2019




Lecture de textes & poèmes de Thierry Metz par Lionel Mazari,
accompagné à l'accordéon par David Buatois



PIERRE MAINARD ÉDITEUR

&

ASSOCIATION AU LIÈVRE DE MARS, NOAILLAN



5 MAI 2019



Lecture de textes & poèmes de Thierry Metz par Lionel Mazari,
accompagné à l'accordéon par David Buatois


MÉDIATHÈQUE LACÉPÈDE

1, place Armand Fallières,
47000 Agen

7 MAI au 8 JUIN 2019

HOMMAGE AU POÈTE THIERRY METZ


• Exposition autour du poète Thierry Metz
• Poèmes de Thierry Metz illustrés par Jean-Albert Bourgade
• Café Poésie le samedi 1er juin 2019 à 10h30





SITE MÉDIATHÈQUE LACÉPÈDE, AGEN → ici




37E MARCHÉ DE LA POÉSIE – PARIS

Place SAINT-SULPICE


5 au 9 JUIN 2019


Stand : 608



18 rue Émile Fréchou
47600 Nérac
Tél/Fax : 05 53 65 93 92

E-mail : mainardeditions[at]free.fr



Le livre : Le Grainetier, de Thierry Metz sera présenté lors de ce 37E MARCHÉ DE LA POÉSIE.

Ainsi que les autres nouveautés 2019 : SEMEN-CONTRA (oeuvre inédite) de Jorge Camacho ; Dix, Les Trophées de Christian Hibon, et les ouvrages parus antérieurement à ces éditions.  

Pierre Mainard y sera en compagnie de L’Oie de Cravan, L’Herbe qui tremble et Éléments de langage… les mêmes qui avaient retenu l’attention de Dominique Rabourdin lors de l’édition 2017 : « Les messagers de la poésie », Le blog d’En attendant Nadeau, juil. 2017. → ici


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire