© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

dimanche 20 octobre 2019

EMPREINTES N° 34, Revue d'art et de littérature, Éditions de L'Usine, Automne 2019


Empreintes est « une revue d'art et de littérature qui publie des œuvres inédites d'artistes et d'auteurs contemporains, qui va chercher dans le fond des bibliothèques des écrivains oubliés, qui s'intéresse aux sites et aux artistes d'art brut, aux fous littéraires, aux curiosités de bibliophilie, à la littérature populaire, à des vies remarquables […] ».



Couverture, Détail d'un dessin de Bernard Le Nen


EMPREINTES N° 34 – AUTOMNE 2019 – 10 euros
Abonnement 3 numéros : 30 euros

Éditions de l'Usine
102, Bd de la Villette
75019 Paris

CONTACT : Claude BRABANT → 01 42 00 40 48

COURRIEL / e-mail : brabant.claude[at]noos.fr
( remplacer [at] par @ )

SITE des éditions et de la galerie d'art → ici


☰ ☲ ☰


S O M M A I R E   N° 34



Au sommaire de ce numéro se croisent donc des auteurs disparus et des auteurs contemporains.
1. Les Faces noires de Jean-Louis VANDERMAESEN (1886-1950).
Livre publié en 1931, ayant obtenu à Genève le prix du mérite humain. 
• 1900-1925 : mineur pour subvenir aux besoins des siens, puis bibliothécaire à Flémalle (commune francophone de Belgique en Wallonie).
• 1922 : commence à écrire. Il est le fondateur de la revue « Carrefour ».
• 1934 : roman autobiographique « Le val d'enfer ».
• 1939 : publication « Les Colasse » : suite de son roman autobiographique.

REVUE : Trois nouvelles de Les Faces noires : L'anniversaire ; Noël ; Le vieux.

8. Ève MORCRETTE. Photographies.

13. Colette KLEIN, récit inédit « L'Antichambre ».

17. Hans BELLMER, dessins inédits.

22. Jules JOUY (1855-1897), chansonnier au cabaret du Chat noir où il débute en 1881.
Il y rencontre Jules Vallès, André Gill, Maurice Rollinat et Aristide Bruant avec lequel il écrit des chansons.
• 1988 : publication de deux recueils « Les chansons de l'année » dont la revue Empreintes en présente une dizaine et « Les chansons de bataille ».
• Recueils de chansons pour les enfants : « La chanson des joujoux » et « La Muse à bébé ».
• Après avoir écrit et participé à de nombreux journaux, dont : « Le Sans-culotte » ; « Le journal des Hydropathes » ; « Le cri du Peuple » -journal de J. Vallès-, à partir de 1881 Jules Jouy crée ses propres journaux très originaux : « L'anti-concierge » ; « Le Journal des Merdeux » ; « La Lanterne des curés » ; « Le journal des Assassins ».

REVUE : Présentation du N° unique « Le Journal des Merdeux » et du N° 3 « Le journal des Assassins » qui comprendra 10 numéros du 30 mars au 1er juin 1884 et qui vient d'être réédité par Bruno Fuligni aux éditions Place des Victoires.

32. LUTTERBACH. Art de respirer, moyen positif pour augmenter agréablement la vie : livre édité en 1857.
De son vrai nom Fourage. Il aurait exercé le métier de tailleur. Il figure dans les « Fous littéraires » d'André Blavier au chapitre des hygiénistes.
La principale qualité de Lutterbach réside dans l'extraordinaire inventivité de son vocabulaire.
• 1850 : « Révolution dans la marche », son livre le plus important (708 p.) décrit cinq cents différentes manières de marcher dont : l'accrochette, la croisette, la poignette, la tourniquette, la talonette, la moulinette, l'ondoyante. Et parmi les marches récréatives : la jésuitique mondaine et la tricotine d'honneur.

REVUE : Présentation d'une quinzaine de manières de respirer (sur les 23 du livre) , dont : Les deux voies de la respiration ; la respiration ondulée ; la respiration ailette ; la respiration isochrome ; le rhume factice ; l'horloge respiratoire ; etc.

36. Bernard LE NEN : dessins.

40. Ennemond-Alexandre PETITOT. Recueil de Gravures « Mascarade à la Grecque » (1771).

48. Louis-Sébastien MERCIER (auteur du Tableau de Paris), Adieux à l'année 1789.

REVUE : Texte p. 48 à 49 et portrait de Louis-Sébastien Mercier.


₪ ₪



╔    ÈVE MORCRETTE    ╗




PHOTOGRAPHIES  




Ève Morcrette, photographie, p. 9


☛ REVUE : cinq photographies.




₪ ₪



╔    Hans BELLMER    ╗


(1902-1975)

DESSINS INÉDITS

Réalisés sur les pages quadrillées d'un petit cahier


Photographe, graveur, dessinateur et sculpteur franco-allemand. Il est l'un des artistes majeurs du surréalisme.



Hans Bellmer, dessin inédit. p. 18


☛ REVUE : quatre dessins inédits et photographie de Hans Bellmer sur le balcon de son appartement au 4 rue de la Plaine, 1967 (crédit photo : Barbara Jackson).

♦ Unica Zürn (1916-1970), artiste (anagrammes et dessins), affiliée au surréalisme, et écrivain. Compagne d'Hans Bellmer, elle s'est jetée de ce balcon le 19 octobre 1970.

☛ Source de ces dessins inédits : communiqués à la rédaction de la revue Empreintes par Joseph N., ami et kinésithérapeute de Hans Bellmer, de 1969 à 1975.



₪ ₪



╔    Bernard LE NEN    ╗



DESSINS



Bernard Le Nen, dessin, p. 36


Bernard Le Nen est né en 1954. Il vit dans le Gard. Il dessine depuis toujours et peint depuis 1984.

« […] Adolescent, je me souviens d'avoir imaginé ça, devenir peintre. […] Les artistes, c'était des héros, des magiciens, des fous, mais ils étaient si loin de mon monde et de ma culture ! J'étais alors persuadé que pour devenir peintre, il fallait suivre de longues études aux Beaux-arts […] Mais je regardais et, de Lascaux à Picasso, je découvrais des images qui me fascinaient. Je dessinais depuis longtemps, depuis toujours, essayant d'imiter l'un, essayant d'imiter l'autre, jusqu'au jour où j'ai compris qu'il fallait m'abandonner à ce trait qui était le mien et laisser l'imaginaire aller à sa guise sans jugement. Une brèche s'est ouverte et je m'y suis engouffré... ».
B. Le Nen
                                                                                                                                                                    ☛ REVUE : quatre dessins ainsi que dessins de 1ère de couverture (ci-dessus) et 4ème de couverture de ce N° 34.



₪ ₪



╔   Ennemond-Alexandre PETITOT    ╗


(1727-1801)

MASCARADE À LA GRECQUE




Berger à la grecque, p.42


◘ 1771 : publication à Parme du recueil de gravures «  Mascarade à la grecque » qui est une critique de l'engouement de l'époque pour le néo-classicisme, c'est-à-dire « Le goût grec ».

« Un homme distingué par sa naissance, célèbre par son goût pour les arts, en voyant le torrent de tout ce que la mode et la folie caractérisaient du titre « à la grecque » donna, en s'amusant, sous un ton raisonné et profond, quelques desseins d'habillements à la grecque et leur supposa autant de facilités que de raisons à l'exécution. Ce Badinage a donné lieu à la petite collection que l'on présente ici qui fut une plaisanterie de Société. » (Introduction de l'auteur)

REVUE : présentation des neuf planches gravées à l'eau forte par Benigno Bossi.
Les dessins sont l’œuvre d'Ennemond-Alexandre Petitot, architecte et ornemaniste français.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire